Jeune designer : Julien Renault, designer pictural

Designer français installé à Bruxelles, l’impeccable Julien Renault qualifie curieusement ses projets de « chouettes ». Loin de toute fantaisie sympa, ses réalisations soulignent plutôt une vérité nue et implacable : celle d’un quasi-artisan à l’ascétisme heureux.

« J’ai toujours bricolé avec mon père et fabriqué des choses de mes mains. Même si être designer n’est pas être artisan, j’ai constamment eu besoin d’avoir un lien direct avec la production », nous avoue Julien Renault. Il lui est ainsi arrivé de vendre lui-même 300 lampes de sa fabrication. Dès le lycée, près de Versailles, il intègre une section arts appliqués. Bachelier, il s’inscrit en école d’art à Reims, option design, et, en quatrième année, il effectue un stage de six mois chez les frères Bouroullec.

Etagères Tracks (Kewlox, 2017).
Etagères Tracks (Kewlox, 2017). Julien Renault

Il file ensuite, via Erasmus, durant une autre demi-année à l’École cantonale d’art de Lausanne (Écal). Puis, le jeune Français, sentimentalement engagé auprès d’une créatrice de bijoux, s’installe à Bruxelles. Loin du réseau parisien, il nous parle produit concret, direction artistique et photo. Ancien assistant des designers belges Alain Berteau et Sylvain Willem, il a travaillé en mêlant les genres, notamment en matière de photo, domaine qu’il a approfondi à l’Écal. « Souvent, mon premier dessin est déjà très pictural », signale-t-il.

Le marbre du modèle Power (Van Den Weghe) confère à cette table d’appoint une esthétique singulière… et des prises électriques !
Le marbre du modèle Power (Van Den Weghe) confère à cette table d’appoint une esthétique singulière… et des prises électriques ! Julien Renault

En 2015, ses panneaux acoustiques, légers, sortent chez ABV. Ses bougeoirs et ses portemanteaux de la collection « Punched », faits de bouchons de canalisation en tôle emboutie, sont édités par le suédois Hem. Chez qui il poursuit aujourd’hui avec l’imparable table en bois Log, dénuée d’aspérité. Deux ans de travail ! Plus tard, lors d’un projet associant 13 entreprises à 13 designers, le Français choisit la société belge A&B (Atmosphère et Bois), spécialisée dans l’architecture intérieure en bois recyclé. « J’ai conçu un système constructif avec toute une collection derrière », explique-t-il à propos de sa ligne « Board » constituée d’un banc, d’une chaise et d’une table.

Collection Board en chêne partiellement recyclé (2016).
Collection Board en chêne partiellement recyclé (2016). Julien Renault

Quant à la conception de sa superbe table d’appoint Power, il collabore avec la société Van Den Weghe/Items, experte dans l’intégration de prises électriques dans des marbres de panneaux muraux, pour l’en équiper. Depuis 2016, il coopère avec Kewlox. En Belgique, ce nom est synonyme d’étagères pas chères, sans clou ni vis. Venu chez Kewlox faire des photos, Julien Renault a fini par élaborer des produits et refondre le site Internet.

Collection de rangements Mist (Kewlox, 2017).
Collection de rangements Mist (Kewlox, 2017). Julien Renault

Son rangement Mist, en verre opaque serti d’un cadre noir, est très différent de l’étagère Tracks, conçue à partir de chutes de bois. Quand il précise que tout est fabriqué en Belgique, il souligne l’impact du design sur le territoire en termes de population et d’emplois. Pour lui, il est aussi important d’être à l’usine de Namur qu’au Salon du meuble de Milan. Et pas comme un designer en visite.

Le mélange des genres dans le design, Julien Renault en a fait sa spécialité.
Le mélange des genres dans le design, Julien Renault en a fait sa spécialité.

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT