Maison Kitsuné New York : dans la jungle mécanique de Mathieu Lehanneur

Après avoir demandé à Nicolas Dorval-Bory de recouvrir de terrazzo son magasin parisien, Kitsuné a fait appel à Mathieu Lehanneur pour imaginer sa deuxième boutique new-yorkaise, où l'acier galvanisé dialogue avec d'élégantes moulures... Visite.

Des lignes organiques, une connaissance pointue des propriétés des matériaux et un sens aigu de l’élégance contemporaine… Jusqu’au 21 octobre dernier, Mathieu Lehanneur s’est exporté à New York à l’occasion d’une exposition personnelle à la Carpenters Workshop Gallery, où il a livré ses variations sur le « marbre liquide ». Mais c’est plus au sud de Manhattan, dans le quartier de SoHo, qu’il a durablement imprimé son style puisqu’il vient d’y livrer une boutique pour la griffe Maison Kitsuné.

Pour la seconde adresse de Maison Kitsuné à New York, Mathieu Lehanneur a dessiné un long tube en acier galvanisé parcourant toute la boutique, « serpentin (…) amical et étrange, comme une liane qui guiderait jusqu’aux cabines d’essayage, comme un monstre auquel on a envie de faire un câlin ».
Pour la seconde adresse de Maison Kitsuné à New York, Mathieu Lehanneur a dessiné un long tube en acier galvanisé parcourant toute la boutique, « serpentin (…) amical et étrange, comme une liane qui guiderait jusqu’aux cabines d’essayage, comme un monstre auquel on a envie de faire un câlin ». Mathieu Lehanneur pour Kitsune

Le vestiaire de la marque franco-japonaise se déploie dans un espace lumineux, comme une demeure haussmannienne twistée de gimmicks du XXIe siècle. « On retrouve quelques signes familiers de l’appartement parisien, comme des moulures reportées sur des fenêtres en trompe-l’œil, mais aussi une étrangeté avec ces tubes organiques en acier galvanisé qui se déploient dans une coque classique et offrent des reflets iridescents inattendus, futuristes », raconte le designer français. Outre les époques, les matériaux dialoguent aussi dans cet espace tout en longueur : le marbre vert et le béton, le terrazzo et le velours, qui sont autant de points d’accroche pour le regard.

Enroulé autour des vitrines ou détourné en luminaire, le serpentin d’acier structure les espaces en même temps qu’il répond aux usages de la boutique.
Enroulé autour des vitrines ou détourné en luminaire, le serpentin d’acier structure les espaces en même temps qu’il répond aux usages de la boutique. Mathieu Lehanneur pour Kitsune

Mais les pièces maîtresses, ce sont bien ces tubes qui se faufilent partout et se muent en formes extraordinaires. Serpentin pour accrocher les cintres jaillissant en lampadaire au bout duquel est vissée une ampoule, structure pour le comptoir de vente ou les vitrines basses en verre, cette longue liane d’acier apporte une cadence irrégulière, comme les rails d’un grand huit.

L’aspect brut de l’acier et du terrazzo contrastent avec « une coque classique » habillée de fenêtres en trompe-l’œil.
L’aspect brut de l’acier et du terrazzo contrastent avec « une coque classique » habillée de fenêtres en trompe-l’œil. Mathieu Lehanneur pour Kitsune

« Ce serpentin, je l’ai dessiné amical et étrange, comme une liane qui guiderait jusqu’aux cabines d’essayage, comme un monstre auquel on aurait envie de faire un câlin, souligne Mathieu Lehanneur, qui multiplie les travaux d’architecture d’intérieur. Je suis parti du médicament (avec son projet de fin d’études « Antibiotique par strates », en 2001, NDLR) pour arriver à l’échelle humaine et, maintenant, je vais au-delà. Mais toujours, je conserve dans pon travail ce rapport tactile, sensuel, comme ici, au 248 Lafayette Street. »

Le marbre vert répond aux reflets iridescents de l’acier galvanisé tout en créant des points d’accroche pour le regard.
Le marbre vert répond aux reflets iridescents de l’acier galvanisé tout en créant des points d’accroche pour le regard. Mathieu Lehanneur pour Kitsune

Maison Kitsuné New York.
248 Lafayette Street, New York, NY 10012.
Tél. : +1 646 858 2709.

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT