Maison&Objet 2018 : Cecilie Manz sacrée créatrice de l'année

Chacune des éditions du salon parisien Maison & Objet propulse sur le devant de la scène design un créateur émérite. Après les Français Tristan Auer et Pierre Charpin en 2017, la couronne se posera en janvier prochain sur la tête blonde de la Danoise Cecilie Manz. Portrait.

A l’image de la scène design scandinave, la Danoise Cecilie Manz est du genre discret… Pourtant, forte de vingt années de carrière derrière elle, sa signature est devenue synonyme de minimalisme intuitif et confortable. Réduire, combiner les matériaux, jouer en sourdine avec les couleurs… Voilà le credo de cette femme obsédée par l’idée de créer des « solutions qui facilitent la vie ».

La chaise-échelle Hochacht (Nils Holger Moormann, 1999) a lancé la carrière de Cecilie Manz.
La chaise-échelle Hochacht (Nils Holger Moormann, 1999) a lancé la carrière de Cecilie Manz. Erik Brahl

Repérée par l’éditeur allemand Nils Holger Moormann à la suite de la parution du prototype de sa chaise-échelle Hochacht, la Danoise s’illustre par la suite chez Fritz Hansen, Muuto, Duravit ou encore LightYears, pour qui elle imagine la suspension Caravaggio, long-seller et habituée des pages de votre magazine préféré.

Les suspensions Caravaggio de Cecilie Manz (Lightyears) s’affichent par exemple dans notre numéro d’été 2016, dans un appartement de Copenhague.
Les suspensions Caravaggio de Cecilie Manz (Lightyears) s’affichent par exemple dans notre numéro d’été 2016, dans un appartement de Copenhague. Birgitta Wolfgang

Être le « Designer of the year » d’une session de Maison & Objet n’est pas une mince affaire, notamment pour celle qui a déjà reçu le « Crown Prince Couples Cultural » des mains du prince et de la princesse du Danemark :  « C’est un moment important pour moi, nous a confié Cécilie Manz. Quand Maison & Objet m’a contactée l’été dernier, j’ai immédiatement accepté de relever ce challenge. » Car être la star du salon le temps d’un long week-end demande aussi une implication inédite : « Imaginer un projet pour Maison & Objet, c’est dessiner en roue-libre, ne répondre à aucun cahier des charges, ne pas travailler avec un objectif précis en tête, excepté celui de s’amuser et d’expérimenter. » 

Sur le stand « Handmade Project » du magazine Wallpaper à l’occasion du Salone del Mobile 2015, Cecilie Manz présentait un mini-bar astucieux.
Sur le stand « Handmade Project » du magazine Wallpaper à l’occasion du Salone del Mobile 2015, Cecilie Manz présentait un mini-bar astucieux. Rasmussen Snedkerier

Celle qui refusera de définir son style (« Si j’arrive à apporter de la chaleur dans un intérieur et que mes clients trouvent mes pièces accessibles, c’est tout ce qui me fait plaisir ») ou de pointer la création dont elle est la plus fière ne sera pas plus loquace sur ce que l’on peut attendre de la scénographie qu’elle est en train d’élaborer pour Maison & Objet. A cela près qu’elle utilisera du bois brut, du cuir, de l’aluminium et du verre : « Quatre matériaux basiques que je m’amuse à réinterpréter. » Rendez-vous le 19 janvier 2018 pour découvrir le résultat !

Salon Maison&Objet. Du 19 au 23 janvier 2018 au Parc des expositions de Villepinte.
IDEAT sera présent sur place pour vous faire vivre le premier salon du meuble de l’année 2018.

The good concept store La sélection IDEAT