En Chine, une bibliothèque Ovni signée MVRDV

Baptisée « The Eye », la toute nouvelle bibliothèque de Tianjin-Binhai (Chine) est depuis son ouverture la coqueluche de réseaux sociaux. Conçue par le studio néerlandais MVRDV, elle fait partie d’un vaste projet de développement urbain de cette ville littoral au nord-est du pays.

Inaugurée au mois d’octobre, « the Eye », la toute nouvelle bibliothèque de Tianjin-Binhai signée par le cabinet néerlandais MVRDV au sud de Pékin, s’épanouit sous forme d’une sphère immaculée enfermée dans un bâtiment strié.

Avec The Eye, MVRDV fait de la bibliothèque un lieu spectaculaire.
Avec The Eye, MVRDV fait de la bibliothèque un lieu spectaculaire. Ossip van Duivenbode

Sur 33 700 m2, l’édifice se fait remarquer par son auditorium central. Ce dernier est presque entièrement occupé par des étagères qui ondulent le long de ses parois. Ce dispositif spatial délimite les espaces et dessine à la fois les marches, les places assises et la façade.

La façade de la bibliothèque de Tianjin-Binhai.
La façade de la bibliothèque de Tianjin-Binhai. Ossip van Duivenbode

« Les espaces intérieurs de la bibliothèque font presque penser à un grotte, une étagère à livres infinie », a commenté Winy Maas, co-fondateur de MVDRV. « Nous avons ouvert l’édifice en créant un bel espace public à l’intérieur, comme un nouveau salon urbain. Les arrondis et les angles ont été pensés pour stimuler les différentes utilisations de l’espace : lire, marcher, se rencontrer et discuter. Ensemble, ils composent l’œil de l’édifice : où voir et être vu. »

The Eye, « un espace pour voir et être vu », selon MVRDV.
The Eye, « un espace pour voir et être vu », selon MVRDV. Ossip van Duivenbode

Livré en seulement trois ans à compter du premier croquis, le chantier de la bibliothèque s’est fait très vite : MVRDV le définit même comme « son projet le plus rapide ». Probablement trop au goût des Néerlandais… Le rythme serré, expliquent les architectes, les a obligés à abandonner une partie essentielle du concept : l’accès aux étagères supérieures. Une décision qui a été prise « localement » et « contre leur avis ».

La bibliothèque est un succès sur les réseaux sociaux : on en parle comme de « la mer du savoir »…
La bibliothèque est un succès sur les réseaux sociaux : on en parle comme de « la mer du savoir »… Ossip van Duivenbode

Pour l’instant donc, la bibliothèque qui pourrait accueillir plus d’1 millions d’ouvrages, en contient beaucoup moins, faute de solution pour y accéder.

Les étagères les plus hautes ne sont pas accessibles, contrairement au projet initial de MVRDV.
Les étagères les plus hautes ne sont pas accessibles, contrairement au projet initial de MVRDV. Ossip van Duivenbode

La bibliothèque s’élève sur cinq étages au total et se compose de quatre annexes dont l’accès se fait par l’auditorium central. L’édifice de MVRVD est lui même inscrit dans un grand projet de centre culturel conçu par des studios internationaux tels que Bernard Tschumi Architects, Bing Thom Architects et HH Design. A terme, les bâtiments du centre culturel seront connectés par un corridor en verre dessiné par GMP.

La bibliothèque éclairée à la nuit tombée.
La bibliothèque éclairée à la nuit tombée. Ossip van Duivenbode

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT