Beaux-livres : les sorties à ne pas rater

Les sorties des beaux-livres architecture à ne pas rater : de la brique, de l'épure, du bois et un spécial Jean Prouvé.

Ode à l’épure
Studio KO, collectif, éditions Rizzoli NY, 240 p., 69. €
Impossible de les ignorer… Leur musée Yves Saint Laurent situé à Marrakech, qui a ouvert en octobre, a envahi les pages des magazines. Outre ce projet magistral, la monographie consacrée aux fondateurs du studio KO, Karl Fournier et Olivier Marty, propose de découvrir les maisons privées que le duo imagine pour des happy few. Au fil des pages se profile un jeu permanent entre ombre et lumière, modernité des lignes et histoire de la matière, finesse du trait et puissance des bâtiments, pauvreté des matériaux et luxe des détails. Un équilibre mené avec talent par ces deux architectes « dont on retiendra le nom », dixit Pierre Bergé dans sa préface.

Beaux-livres : Studio KO, collectif, éditions Rizzoli NY, 240 p., 69 €.
Beaux-livres : Studio KO, collectif, éditions Rizzoli NY, 240 p., 69 €.

Bois sans frontières
Bois, de William Hall, Phaidon, 224 p., 39,95 €.
Matériau favori de ce siècle en quête de sens, le bois rassure, réchauffe et permet aux architectes quelques excentricités… Dans la lignée de ses deux précédentes parutions respectivement intitulées Béton et Brique, l’auteur, William Hall, livre ici une édition très visuelle, où les photos pleine page ne laissent qu’une petite place aux explications. C’est sans doute parce qu’il se dégage une évidence de ce matériau instinctif. Il sut de constater page après page combien les architectes s’amusent avec ses possibilités et imaginent des ouvrages délirants, confidentiels ou, au contraire, monumentaux… Mais toujours profondément humains et sensuels.

Bois, de William Hall, Phaidon, 224 p., 39,95 €.
Bois, de William Hall, Phaidon, 224 p., 39,95 €.

Travail de pointe
Sustainable Design 5, de Marie-Hélène Contal et Jana Revedin, éditions Alternatives, 160 p., 25 €.
Le Global Award for Sustainable Architecture récompense chaque année cinq architectes qui incluent le développement durable dans leur démarche. Des projets à la fois simples et audacieux, parfois démonstratifs et ancrés dans le quotidien, comme la revitalisation du village suisse de Vrin par Gion Antoni Caminada. Loin des visions totales des modernistes de l’après-guerre, cette architecture donne à lire un modèle sensible, chirurgical, adapté, soucieux de choisir les bonnes ressources pour apporter une réponse réaliste, poétique, humble et toujours en phase avec ses usagers.

Sustainable Design 5, de Marie-Hélène Contal et Jana Revedin, éditions Alternatives, 160 p., 25 €.
Sustainable Design 5, de Marie-Hélène Contal et Jana Revedin, éditions Alternatives, 160 p., 25 €.

Brick is the new black
100 Contemporary Brick Buildings, de Philip Jodidio, Taschen, 648 p., 49,99 €.
Ouvrir un ouvrage sur l’architecture contemporaine en brique par la Grande Muraille de Chine permet de saisir à quel point ce matériau imprègne l’histoire architecturale depuis des siècles pour arriver, au XXIe, toujours aussi attrayant et pertinent. Si la France est peu familière de la brique, ce livre permet de découvrir la diversité, l’actualité et la richesse de ce matériau, avec lequel jouent starchitectes et jeunes agences du monde entier. Servi par une maquette claire, des textes précis et de belles photos, cette balade sur les terres de la brique se révèle fourmillante d’enseignements.

100 Contemporary Brick Buildings, de Philip Jodidio, Taschen, 648 p., 49,99 €.
100 Contemporary Brick Buildings, de Philip Jodidio, Taschen, 648 p., 49,99 €.

Archidécadent
France abandonnée, de Sylvain (photos) et David (textes) Margaine, éditions Jonglez, 208 p., 35 €.
Alors que l’« urbex » (de urban exploration) attire un nombre toujours plus important de curieux, les éditions Jonglez poursuivent la leur des espaces abandonnés par l’intermédiaire de leurs auteurs David et Sylvain Margaine (ForbiddenPlaces.net), qui ont arpenté 22 friches françaises. Résultat : des images puissantes, empreintes de tristesse. Face aux murs défoncés et papiers peints déchirés, on ne peut être insensible à la poésie décadente de certaines chambres de châteaux, ni hermétique à l’inquiétude qui suinte le long de vieux couloirs d’hôpitaux… S’y lit aussi une certaine histoire de l’architecture française.

Beaux-livres : France abandonnée, de Sylvain (photos) et David (textes) Margaine, éditions Jonglez, 208 p., 35 €.
Beaux-livres : France abandonnée, de Sylvain (photos) et David (textes) Margaine, éditions Jonglez, 208 p., 35 €.

Tout sur Prouvé
Jean Prouvé, collectif, éditions Patrick Seguin, deux volumes, 750 p., 195 €.
Au début, ils étaient peu nombreux à y croire. Lorsque Patrick Seguin a ouvert sa galerie en 1989 où il fut l’un des premiers à faire redécouvrir le travail de Jean Prouvé, c’était un coup de poker… Depuis, les maisons du « ferronnier de Nancy » qu’il déniche à travers le monde sont devenues des musts d’architecture à collectionner. La galerie mène aussi un travail « scientifique » pour mieux connaître ce grand technicien et humaniste. Suivant cette vocation, elle réédite cette monographie parue en 2007, enrichie au passage des dernières connaissances et découvertes sur l’architecte et designer.

Beaux-livres : Jean Prouvé, collectif, éditions Patrick Seguin, deux volumes, 750 p., 195 €.
Beaux-livres : Jean Prouvé, collectif, éditions Patrick Seguin, deux volumes, 750 p., 195 €.

Lancement du livre le mardi 19 décembre 2017 à 18 heures au Trading Museum Paris Comme des garçons. 54, rue du Faubourg Saint Honoré, 75008 Paris. 

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT