Rénovation : la spectaculaire mue d’une ferme anglaise

Au cœur d'une réserve naturelle, l'AR Design Studio injecte du sang neuf à une ancienne ferme grâce à une extension spectaculaire.

À l’extrémité sud de l’Angleterre, une « ferme futuriste » ponctue désormais le Parc National des South Downs. Grâce à AR Design Studio, la Farmer’s House, une bâtisse traditionnelle, bénéficie depuis cette année d’une nouvelle extension pour que ses propriétaires puissent enfin loger leurs enfants et petits-enfants. Un espace résolument contemporain qui s’accorde pourtant avec l’ancienne bâtisse agricole grâce à un choix de matériaux avisé et une rénovation complète de ses façades.

La ferme et l’extension cohabitent harmonieusement grâce à l’unité de matériaux.
La ferme et l’extension cohabitent harmonieusement grâce à l’unité de matériaux.
La nouvelle toiture relie les deux bâtiment pour donner de la cohérence.
La nouvelle toiture relie les deux bâtiment pour donner de la cohérence. Martin Gardner

Conçue comme un seul bloc, l’extension comprend une cuisine, une salle à manger et deux chambres de plain-pied, tandis qu’un espace semi-enterré en accueille une troisième, un patio et un garage pour éviter de juxtaposer un volume trop massif à la maison existante. Entièrement autonomes, les deux habitations sont tout de même reliées par un sas vitré ainsi qu’un jeu de toitures qui harmonise l’ensemble.

Semi-enterrée, une chambre de l’extension profite tout de même de son patio.
Semi-enterrée, une chambre de l’extension profite tout de même de son patio. Martin Gardner
Développé en Norvège, le bois Kenoby habille la toiture et les façades en offrant la résistance des essences exotiques.
Développé en Norvège, le bois Kenoby habille la toiture et les façades en offrant la résistance des essences exotiques.

Pour créer l’unité, un auvent ajouré part de l’extension et s’enroule autour de la ferme. Une canopée rythmée par de fines lames de bois, qui protègent du soleil les deux bâtiments largement ouverts sur la piscine, avant de se retourner à la verticale pour dessiner des claires-voies qui délimitent un salon extérieur. Egalement utilisé en bardage sur chacune des maisons, le bois tisse alors un lien naturel entre l’ancien et le contemporain.

L’extension et sa terrasse profitent de vues sur la piscine au même titre que l’ancien bâtiment.
L’extension et sa terrasse profitent de vues sur la piscine au même titre que l’ancien bâtiment.
Le zinc de la ferme résonne avec le fibrociment de l’extension.
Le zinc de la ferme résonne avec le fibrociment de l’extension. Martin Gardner

Habillée de zinc au nord et en toiture, l’ancienne maison dialogue aussi avec le revêtement en fibre de ciment qui encadre les parties récentes. Des teintes grises qui répondent en plus aux carreaux de béton employés pour le sol de l’extension, à l’intérieur comme sur la terrasse, et à la pierre d’un bassin situé en contrebas de la piscine pour marquer l’entrée du jardin.

Un sol identique accentue la continuité entre les espaces intérieurs et extérieurs.
Un sol identique accentue la continuité entre les espaces intérieurs et extérieurs. Martin Gardner

Une palette de matériaux bruts, parfaitement intégrés à la campagne anglaise et à son paysage exceptionnellement préservé grâce à la création du parc national en 2010. Un atout majeur qui, d’après les architectes, constitue la « raison d’être » de cette synthèse entre époques.

The good concept store La sélection IDEAT