Tendance 2018 : Matter Made, le renouveau du design américain

Matter Made est l'éditeur américain qui monte. IDEAT vous emmène à la découverte de ce nouvel acteur qui va faire parler de lui à Milan en avril prochain…

Au départ, Matter est née à New York comme une galerie spécialisée dans le design à une époque – les années 2000 – où celui-ci commençait tout juste à devenir populaire outre-Atlantique. Progressivement, la galerie a élargi son catalogue aux designers contemporains du monde entier ! Aujourd’hui, son catalogue rassemble la crème des designers 2018 dont elle assure la distribution aux Etats-Unis (des Bouroullec à Konstantin Grcic en passant par Luca Nichetto).

De gauche à droite, lampe Discus de Jamie Grey, suspension Arca de Philippe Malouin, chaise Avoa de Paulo Pedro Venzon et lampe Puffball de Faye Toogood (Matter Made).
De gauche à droite, lampe Discus de Jamie Grey, suspension Arca de Philippe Malouin, chaise Avoa de Paulo Pedro Venzon et lampe Puffball de Faye Toogood (Matter Made). Brooke Holm

Basée à Brooklyn, Matter s’est vite retrouvée aux premières loges pour assister à l’éclosion du mouvement « makers », ces jeunes néo-artisans américains qui, en l’absence d’éditeurs de mobilier à leur échelle, ont décidé de se prendre en main et de fabriquer et distribuer eux-mêmes leurs créations. Matter a donc créé Matter Made afin de devenir éditeur de design à part entière. Cette entité a ainsi pris sous son aile des designers de son quartier… avant de ratisser plus loin. Elle fabrique et édite désormais des objets déco, du mobilier et des luminaires signés de pointures comme Faye Toogood ou Philippe Malouin.

Suspension Discus de Jamie Gray et chaise Pudica de Pedro Paulo Venzon (Matter Made).
Suspension Discus de Jamie Gray et chaise Pudica de Pedro Paulo Venzon (Matter Made). Brooke Holm

Si la production se fait encore essentiellement à Brooklyn, la montée en puissance de Matter Made la conduit à chercher des partenaires industriels sur tout le continent. C’est le cas du tabouret empilable Champ du collectif Visibility, devenu son best-seller grâce au marché du contract qui est désormais fabriqué au Canada.

Tabouret Champ (Matter Made).
Tabouret Champ (Matter Made). omar sartor

En 2018, Matter Made se lance à l’assaut du marché européen avec des arguments de poids. D’abord, un catalogue homogène qui met en valeur des lignes osées, avant-gardistes, parfois minimalistes mais jamais froides grâce à l’ADN brésilien de Matter. Un état d’esprit qu’entretient son directeur carioca Amauri Aguiar. Et puis la chaleur des lignes et des matériaux est toujours au rendez-vous, de même qu’une dimension artisanale dans l’approche humaine de toute collaboration avec un designer.

Matter Made est en outre dépositaire des archives du légendaire Sergio Rodrigues (1927-2014), un des pères du design brésilien. Ses vases en béton seront réédités lors du prochain salon de Milan.

Ce sera aussi l’occasion pour Matter Made de dévoiler de nouvelles pièces avec, au programme, des déclinaisons du tabouret Champ, mais aussi des luminaires de la nouvelle star du design brésilien Pedro Paulo Venzon ainsi que des pièces signées Philippe Malouin, Faye Toogood…

Lampe de table Puffball de Faye Toogood (Matter Made).
Lampe de table Puffball de Faye Toogood (Matter Made). omar sartor

> En France, Matter Made est représenté par Triode Design, qui présente une sélection de ses plus belles pièces. 28, rue Jacob, 75006 Paris.
> Salon de Milan, du 17 au 22 avril 2018.

The good concept store La sélection IDEAT