Les Grands Verres du Palais de Tokyo, un décor chimérique

Décor bluffant, amplitude horaire XXL, approche éco-responsable de la cuisine et du bar : Les Grands Verres, nouvel espace de restauration du Palais de Tokyo, ont l’art de cultiver un Zeitgeist enthousiasmant.

À la manœuvre de ce spot arty situé dans le Palais de Tokyo, la team Quixotic Projects, jeunes parigots des Amériques – Adam et Josh, originaires du Connecticut, et Carina, de Colombie, se sont rencontrés à Paris – a amorcé la montée en puissance des bars à cocktails parisiens. Après Candelaria, Glass, Le Mary Celeste et Hero, le trio remporte la concession du Palais de Tokyo en mettant l’architecte Lina Ghotmeh dans la boucle et en poussant la démarche environnementale à son maximum. D’abord la salle : monumentale, calée dans son aura indus’ et arty, elle accueille jusqu’à 170 couverts, en plus des 50 places du ReadyMade, entre take-away et snack connecté pour les flâneurs du centre d’art et de la librairie.

Le décor indus’ est subtilement mis en valeur.
Le décor indus’ est subtilement mis en valeur. Photo DR

Malgré ses dimensions vertigineuses, l’espace divisé en alcôves joue sur l’intimité des éclairages et la chaleur des matériaux, à commencer par un bar interminable modelé dans une terre compactée du plus bel effet. Ce grand comptoir contraste avec la stricte verticalité de l’habillage, qui planque une acoustique stylée. Lumière naturelle et transparence creusent encore la perspective de cette nef où s’invite la tour Eiffel. « Avec ce projet, l’esprit de Belleville, où nous vivons, descend dans le XVIe et se met au diapason d’un des lieux les plus originaux de la planète, où se croisent des mondes très divers : amateurs d’art contemporain, de dîners en ville ou de nuits au Yoyo, le dance-floor du Palais », commente Joshua Fontaine.

Epaule de porc, aubergines fumées et pommes de terre nouvelles.
Epaule de porc, aubergines fumées et pommes de terre nouvelles. Photo DR

En cuisine, le chef américain Preston Miller met à sa sauce la Méditerranée et ne néglige pas les épluchures de fruits et de légumes, retravaillées au bar. Ici, tout recyclage s’inscrit dans un mantra locavore, avec parterre de fleurs comestibles et ruche installés dans les douves du bâtiment. Outre des vins triés sur le volet, les alcools sont sélectionnés en vrac (ni bouteilles, ni canettes, ni palettes) et servis à la tireuse pour minimiser l’empreinte carbone. Le café de spécialité est un assemblage maison dont le marc sert à façonner des tables. Bref, Les Grands Verres font dans l’avant-garde, comme l’œuvre de Marcel Duchamp qui leur a soufflé son nom.

Les Grands Verres. 13, avenue du Président-Wilson, 75116 Paris.
Tél. : 01 85 53 03 61. Menu déjeuner (entrée + plat) : 23 €.

Le décor un brin surréaliste des Grands Verres.
Le décor un brin surréaliste des Grands Verres. Photo DR

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT