Expo : Quand les archis rêvent de piscines…

A la villa Noailles (Hyères), le designer Arthur Hoffner a pensé pour l’exposition « Domestic Pools » une scénographie qui souligne avec légèreté la créativité de piscines d’exception. Une invitation à plonger la tête la première dans cet objet architectural singulier.

Chaque année, la Villa Noailles choisit parmi les lauréats de l’événement Design Parade le designer chargé de la scénographie de l’exposition d’architecture de la saison suivante. L’année dernière, Arthur Hoffner a remporté le Prix du public et de la ville de Hyères avec un ensemble de fontaines colorées composées de siphons, tuyaux en PVC, tubes chromés, bols en céramique, entonnoirs en plastique et éponges de cuisine.

Arthur Hoffner a mis son univers au service de la piscine comme objet architectural.
Arthur Hoffner a mis son univers au service de la piscine comme objet architectural. Lothaire Hucki

C’est naturellement à lui que l’équipe de la villa a fait appel pour scénographier « Domestic Pools, l’architecture des piscines privées », l’exposition que la Villa consacre à l’architecture des piscines (jusqu’au 18 mars). Quatre typologies de piscines ont été dégagées par les commissaires : la pièce d’eau, la citerne, le vase et l’étang. Dans chaque famille, les pièces les plus exceptionnelles, disruptives ou spectaculaires, sont exposées sous forme de maquettes, croquis, vidéos et photos dans diverses pièces de la villa comme la piscine couverte. Outre cette monstration collective, à l’étage inférieur, c’est la piscine œuvre d’art totale d’Alain Capeillères qui fait l’objet d’une exposition à part.

La piscine d’Alain Capeillères.
La piscine d’Alain Capeillères. 2017

Fasciné par les pièces d’eau, Arthur Hoffner a joué à fond la carte de l’humour, sans doute pour contrebalancer cette exposition érudite même si elle est consacrée à un sujet léger. Dans la salle de squash, il a peint les murs en bleu jusqu’à un mètre de haut, comme une mise en abîme, et a posé les maquettes des piscines sélectionnées par les commissaires Audrey Teichmann, Sébastien Martinez-Barat et Benjamin Lafore sur une table tapissée de frites (l’accessoire préféré des maîtres-nageurs…). Dans chaque salle, les cartels sont fixés à des échelles de piscine orangées et les tranches des plateaux des tables de présentation des projets sont peintes en bleu et blanc, pour évoquer l’esthétiques des planches de natation.

Dans la Villa Noailles, la  piscine de Robert Mallet-Stevens a été recouverte d’une paroi en verre épais pour accueillir l’exposition.
Dans la Villa Noailles, la  piscine de Robert Mallet-Stevens a été recouverte d’une paroi en verre épais pour accueillir l’exposition. Lothaire Hucki

La pièce la plus spectaculaire est sans aucun doute la salle de la piscine couverte dessinée par Robert Mallet-Stevens. Là, on évolue sur le bassin qui a été recouvert d’une dalle de verre épais pour pouvoir y circuler. Les croquis colorés sont affichés sur une paroi bleu de safre et rose. Le scénographe a joué avec la lumière inondant de soleil la piscine par endroits pour en révéler les parois et la couvrant d’un sol bleu pour ménager l’effet de surprise… Une visite légère et profonde, à l’image des piscines, espace de liberté mais sujet majeur d’architecture…

Maquettes, croquis, photos… Ces piscines d’exception se livrent sous toutes les coutures.
Maquettes, croquis, photos… Ces piscines d’exception se livrent sous toutes les coutures. Lothaire Hucki

« Domestic Pools, l’architecture des piscines privées », jusqu’au 18 mars. Villa Noailles, Hyères.

The good concept store La sélection IDEAT