Québec & Montréal : au fil du Saint-Laurent

Long de 1 140 km, le fleuve Saint-Laurent relie les Grands Lacs américains à l’océan Atlantique. Découvert et baptisé par le navigateur Jacques Cartier en 1535, il est aux origines mêmes de la fondation des villes de Québec et de Montréal. Quel plus bel hommage lui rendre que d’emprunter ses rives pour partir à la conquête de la Belle Province ?

JOURS 1 & 2 : MONTRÉAL 
Lorsque, le 2 octobre 1535, Jacques Cartier pose le pied sur l’île de Montréal, il est loin d’imaginer qu’il ouvre grand la porte à des générations de migrants.

Sur la route, les orignaux (élans) sont rois.
Sur la route, les orignaux (élans) sont rois. Antoine Lorgnier

Le fil conducteur de ces arrivages successifs est le boulevard Saint-Laurent qui, du bord du fleuve, traverse la ville du nord au sud. Le centre historique, d’abord, avec son Vieux-Port, où les premiers colons français s’installèrent, désormais lieu festif avec musées, grande roue, spa flottant et myriade de restaurants autour de la place Jacques-Cartier. Maisons en pierre rivalisant d’ancienneté, rues aux noms bien de chez nous… la Bretagne n’est pas loin !

L’architecture de la ville reflète ses multiples influences.
L’architecture de la ville reflète ses multiples influences. Antoine Lorgnier

Puis le boulevard disparaît entre les gratte-ciel du Quartier des spectacles qui a conquis le monde, juste retour des choses. Au pied du Mont-Royal, sublime belvédère donnant sur la ville, il prend une allure cosmopolite. À partir d’ici, difficile de savoir qui est arrivé le premier.

Le quartier du Vieux-Lachine abrite quelques-unes des plus anciennes maisons de Montréal.
Le quartier du Vieux-Lachine abrite quelques-unes des plus anciennes maisons de Montréal. Antoine Lorgnier

Le restaurant juif Schwartz’s, célèbre pour sa viande fumée, jouxte l’épicerie hongroise, l’Association ukrainienne d’aide aux nouveaux arrivants ou un confrère grec, croate ou chinois. Voici enfin le Mile End, creuset d’artistes et de musiciens de tous horizons, immortalisé par l’écrivain Mordecai Richler. Le nouveau lieu à la mode ? Mile-Ex, toujours plus loin sur le boulevard, l’irrésistible marché Jean-Talon en marquant l’entrée. Chaque échoppe est une invitation à la gourmandise. Ne cherchez pas à résister, ce serait rater l’un des hauts lieux de la culture montréalaise et l’expression même de sa diversité.

Les murales à l’effigie de Leonard Cohen, l’enfant du pays aux origines juives polonaises, fleurissent, notamment au-delà du Mont-Royal.
Les murales à l’effigie de Leonard Cohen, l’enfant du pays aux origines juives polonaises, fleurissent, notamment au-delà du Mont-Royal. Antoine Lorgnier

 

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT