Raphael Navot, l’artisan du design

Depuis que l’Hôtel national des Arts et Métiers a ouvert à Paris l’été dernier, l’élégance de cet ancien élève de la Design Academy d’Eindhoven s’impose. En artisan du design revendiqué, comme en témoignent la boutique Pas de Calais (Haut-Marais) ou la cave à vins de la nouvelle Grande Épicerie du Bon Marché (XVIe). Interview best-of !

Une couleur ?
Raphael Navot : Ocre, le pigment naturel de la terre argileuse. Il équilibre et illumine n’importe quel bleu, vert ou graphite.

Raphael Navot, adepte du sur mesure et de la combinaison entre savoir-faire traditionnels et contemporains.
Raphael Navot, adepte du sur mesure et de la combinaison entre savoir-faire traditionnels et contemporains. Vincent Leroux / Temps machine

Un motif ?
Accidentel, inattendu. Les motifs non prémédités sont mes préférés, surtout s’ils émanent du temps lui-même : les nuages d’oxydation sur le métal, les plis du linge… Je ne suis pas fan des motifs géométriques ou des formes parfaites « copiées-collées », à moins que ce soit fait main avec l’imperfection à l’esprit.

À l’Hôtel National des Arts et Métiers, le designer a fait appel aux pinceaux de Gaël Davrinche et Sarah Jérôme pour transformer des paravents acoustiques en tableaux sur lin.
À l’Hôtel National des Arts et Métiers, le designer a fait appel aux pinceaux de Gaël Davrinche et Sarah Jérôme pour transformer des paravents acoustiques en tableaux sur lin. Jérôme Galland

Un matériau ?
Du bois, du bois et encore du bois. C’est la température la plus sensuelle. J’aime sa présence terrestre, son artisanat infini. C’est un matériau vivant.

Table « Story Telling » de Raphael Navot pour Oscar Ono (2017).
Table « Story Telling » de Raphael Navot pour Oscar Ono (2017). Vincent Leroux

Une pièce de la maison ?
La salle de bains, le sanctuaire des rituels corporels. J’attends l’occasion de dessiner un espace organique tout en pierre à savon et en tadelakt. C’est l’endroit idéal pour réfléchir ou se détendre, l’occasion quotidienne de remettre le compteur à zéro, de se rafraîchir et de se connecter au corps.

Dans les salles de bain de l’Hôtel National des Arts et Métiers, un terrazzo « Verona » répond aux éviers sur mesure, réalisés en granit flammé.
Dans les salles de bain de l’Hôtel National des Arts et Métiers, un terrazzo « Verona » répond aux éviers sur mesure, réalisés en granit flammé. Jérôme Galland

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT