Les plus hautes tours d’Europe vont se poser à La Défense

Reporté à maintes reprises pour des raisons administratives et des recours en justice, le projet de Norman Foster, dessiné pour le groupe immobilier Hermitage Plaza, devrait finalement être achevé en 2024.

Mardi 13 mars, lors de l’ouverture à Cannes du MIPIM, le Marché International des Professionnels de l’Immobilier, le promoteur russe Emin Iskendirov, PDG du groupe Hermitage Plaza, a annoncé avec une certaine confiance la date de livraison des deux tours qu’il compte prochainement construire à La Défense. Un projet conçu par Foster+Partners et dont la construction devait initialement s’achever en 2016 puis en 2020, et qui devrait finalement voir le jour à l’horizon 2024, pour marquer le paysage des Jeux Olympiques à Paris.

L’ensemble du projet est estimé entre 2,5 et 3 milliards d’euros.
L’ensemble du projet est estimé entre 2,5 et 3 milliards d’euros. Foster + Partners

Hauts de 320 mètres, les deux bâtiments de 86 étages s’apprêtent à dépasser de 16 mètres le Shard londonien de Renzo Piano pour devenir les gratte-ciel à usage mixte les plus élevés d’ Europe. Une taille record, néanmoins inférieure de quatre mètres à celle de la Tour Eiffel afin de « respecter l’icône architecturale nationale », d’après le magnat de 42 ans dont le projet s’inscrit dans l’axe historique de la capitale, reliant aujourd’hui le Louvre à l’Arche de la Défense.

Les deux tours s’intègrent également dans le projet du Grand Paris, visant à densifier l’offre de logements et d’activités grâce à des édifices de grandes hauteurs situés en périphérie de la capitale.
Les deux tours s’intègrent également dans le projet du Grand Paris, visant à densifier l’offre de logements et d’activités grâce à des édifices de grandes hauteurs situés en périphérie de la capitale. Foster + Partners

Situés le long de la Seine, à Courbevoie, les bâtiments doivent symboliser la nouvelle porte d’entrée du quartier d’affaires de la Défense, initié dans les années 60, en y apportant la mixité d’usages qui lui fait défaut. En plus des 40 000 m2 de bureaux, le projet se destine donc à accueillir un hôtel cinq-étoiles, une douzaine de restaurants, un spa, une piscine, des commerces de luxe et appartements panoramiques, ainsi qu’une galerie et un auditorium hébergés avec d’autres bureaux au sein de trois bâtiments, plus modestes, qui s’ajoutent aux tours pour encadrer une place publique tournée vers le fleuve.

De faibles hauteurs, trois bâtiments prévus aux pieds des tours élargiront l’offre d’activités.
De faibles hauteurs, trois bâtiments prévus aux pieds des tours élargiront l’offre d’activités. Foster + Partners
Autour de la future place, des cafés et restaurants inviteront les nouveaux habitants et employés de bureaux à profiter du paysage de la Seine.
Autour de la future place, des cafés et restaurants inviteront les nouveaux habitants et employés de bureaux à profiter du paysage de la Seine. Foster + Partners

Evasées, les enveloppes facettées tel un diamant sont calculées de manière à favoriser un ensoleillement et une ventilation naturelle, tandis que la trame diagonale de la structure, déjà employée par Norman Foster pour l’Hearst Tower new-yorkaise ou le 30 St Mary Axe de Londres, minimise la quantité d’acier nécessaire au chantier qui doit débuter au début de l’été prochain, après la destruction des immeubles actuels.

Publics ou privés, les étages supérieurs offriront une vue encore inédite sur la capitale.
Publics ou privés, les étages supérieurs offriront une vue encore inédite sur la capitale. Foster + Partners

Un timing serré, alors que 17 habitants vivent toujours dans l’une des résidences de la parcelle… A l’origine des reports successifs du projet – en plus du délai lié à l’obtention des dérogations administratives nécessaires à la construction d’édifices de si grande hauteur –, ce conflit avec la population ne semble toutefois plus inquiéter le promoteur, qui a déclaré hier voir « enfin les choses en rose, après dix ans de difficultés ».

Avec leur vue panoramique, les appartements privés ne devraient pas avoir de mal à séduire les investisseurs fortunés.
Avec leur vue panoramique, les appartements privés ne devraient pas avoir de mal à séduire les investisseurs fortunés. Foster + Partners

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT