Kann Design rajeunit l’esprit fifties

Pour élaborer sa nouvelle collection, le jeune éditeur français Kann s'est associé à de nouveaux talents du design pour revisiter l'esthétique « fifties » qui a fait son succès.

Déjà huit ans que Kann Design revisite l’esprit scandinave des années 50 grâce au savoir-faire d’un atelier familial libanais et la créativité de collaborations toujours plus nombreuses. Une formule au succès fulgurant, que la maison d’édition parisienne réinterprète à nouveau cette saison, à travers des lignes et des coloris aux accents toujours plus contemporains.

Chaise et table « Résidence », dessinées par Jean Couvreur à la demande du Ministère de la Culture.
Chaise et table « Résidence », dessinées par Jean Couvreur à la demande du Ministère de la Culture. Kann Design

Conçu pour la Cité Internationale des Arts, l’ensemble Résidence de Jean Couvreur a tapé dans l’œil d’Houssam Kanaan, Meghedi Simonian et  Rudy Bou Chebel grâce à son caractère « compact, solide et confortable », pensé pour les espaces professionnels. En plus du noir initial, le trio à la tête de Kann édite désormais la chaise, la table et le fauteuil du designer français dans une déclinaison de rouges qui contraste avec un « vert pastel, un peu fumé », à l’origine de la gamme chromatique de toute la collection.

Chaises et fauteuil « Résidence » de Jean Couvreur.
Chaises et fauteuil « Résidence » de Jean Couvreur. Kann Design
Lampe de table « Side » de Nicolas Lalande et appliques « Focus » de Michael Yasbeck.
Lampe de table « Side » de Nicolas Lalande et appliques « Focus » de Michael Yasbeck. Kann Design

Accentuée par la couleur, la simplicité des lignes se prolonge avec la lampe de table du Français Nicolas Lalande et les suspensions et appliques de l’architecte libanais Michael Yasbek. Des luminaires dont l’épure intemporelle se marie celle du buffet Strat, dessiné par le duo AC/AL Studio, en plus de nouveaux miroirs géométriques et d’étagères qui se parent de teintes inédites.

Buffet « Sideboard » d’AC/AL Studio, en teck et acier.
Buffet « Sideboard » d’AC/AL Studio, en teck et acier. Kann Design

Avec la table Tube, les jeux de matières répondent aux nuances parfois soutenues du piétement en acier, rehaussé par des notes de laiton tandis qu’un plateau en marbre repose sur une fine épaisseur de teck. Une essence qui a fait la réputation de Kann et de ses fameuses banquettes Bi Back, agrémentées depuis cette année de lampes Gras, développées à partir des années 1920 et rééditées depuis 2008 par DCW.

La table « Tube » du Kann Design Studio est également disponible en table d’appoint.
La table « Tube » du Kann Design Studio est également disponible en table d’appoint. Kann Design
En plus des lampes « Gras », disponibles en option, la nouvelle version du canapé « Bi Back » profite également de tissus édités par Eleanor Pritchard.
En plus des lampes « Gras », disponibles en option, la nouvelle version du canapé « Bi Back » profite également de tissus édités par Eleanor Pritchard. Kann Design

Une esthétique résolument vintage, de retour avec l’enfilade Rattan, imaginée par Meghedi Simonian. Coulissantes pour dévoiler des tiroirs ou une touche de couleur en fonction de son humeur, ses portes en canevas amorcent surtout une transition avec la future collection de Kann, la jeune designer travaillant déjà à une prochaine ligne de mobilier mettant le rotin à l’honneur.

Sous les suspensions « Focus » de Michael Yazbeck, le buffet « Rattan » de Meghedi Simonian, en teck et rotin.
Sous les suspensions « Focus » de Michael Yazbeck, le buffet « Rattan » de Meghedi Simonian, en teck et rotin. Kann Design

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT