Spots : Six adresses pour vivre le Japon à Paris

Cette année, le festival Japonismes va initier les Français à la culture nipponne. Pour accompagner son riche programme d'expositions, de concerts et d'événements, la rédaction d'IDEAT a recensé un carnet d'adresses parisien qui vous immergera dans le lifestyle japonais.

1/ Restaurant Enyaa
Ouvert en automne 2016, à deux pas du Palais-Royal, ce restaurant est le terrain de jeu du chef Daisuke Endo, qui officie derrière son comptoir en bois. Celui-ci a récemment ajouté à sa carte un grand classique de la gastronomie populaire nippone : le tori-katsu (le poulet frit). Endo réinterprète ici la recette en la transformant en sandwich, disponible uniquement à emporter. Présenté comme une version « haute couture » de ce classique nippon, tous ses ingrédients ont été travaillés par le chef, de la panure à la sauce tartare subtilement relevée au gingembre.

Le chef Daisuke Endo derrière son comptoir.
Le chef Daisuke Endo derrière son comptoir. photo courtesy of Enyaa

Enyaa. 37, rue de Montpensier, 75001 Paris.
Du mardi au samedi, de 12 h à 14 h et de 19 h à 22 h. Le dimanche, de 13 h à 19 h.
Le sandwich tori-katsu est proposé tous les midis, 10 €.


2/ Concept-store Mark’style Tokyo
Derrière cette devanture aux couleurs sombres du IVe arrondissement se cache une enseigne japonaise qui compte 21 boutiques dans l’archipel et plus de 6 000 points de vente à travers le monde. Fondé par Kazuhiko Takaghi, Mark’s Style Tokyo présente un assortiments d’objets entre design et tradition. A son adresse parisienne, on retrouve des marques que l’on connaît peu dans l’Hexagone, et une sélection qui englobe de la déco, de l’épicerie et des arts de la table. Immanquable, le rayon papeterie avec ses fournitures comme le Japon seul sait en faire et le rayon des objets aussi improbables que kawai (citons le mini-vase à forme de chat dont la langue absorbe l’eau d’une soucoupe).

Concept-store Mark’style Tokyo.
Concept-store Mark’style Tokyo. photo courtesy of Mark'Style Tokyo

Mark’style Tokyo6, rue du Trésor, 75004 Paris.
Ouvert tous les jours de 11 h à 19 h.


3/ Tomo pâtisserie, la maison du Dorayaki
Le dorayaki est ce dessert aux haricots rouges que l’on consomme sur le pouce au Japon (et qui a joué les premiers rôles du très délicat long-métrage Les délices de Tokyo de Naomi Kawasawe). A Paris, on le découvre dans une pâtisserie franco-nippone à deux pas de l’Opéra. Les chefs Romain Gaia (qui a fait ses classes chez Jacques Genin) et Takanori Murata (ex chef-pâtissier du Aida) sont aux fourneaux pour concocter des dorayaki maison – du plus classique à des versions plus originales comme celle à la fleur de sel – ainsi que des créations d’inspiration franco-japonaises.

Le Japon à Paris : Tomo, la maison du dorayaki.
Le Japon à Paris : Tomo, la maison du dorayaki. Photo courtesy of TOMO

Tomo. 11, rue Chabanais, 75002 Paris.
Du mardi au dimanche, de 12 h à 19 h.


4/ La Maison du Saké
Kanpai ! Né il y a plusieurs siècles, le saké est la boisson phare au Japon. La Maison du saké, rue Tiquetonne, a été l’une des premières adresses parisiennes a proposer les meilleures cuvées de ce nectar de riz :sa cave affiche plus de 6 000 références ! A la fois caviste et izakaya (on peut y déguster des tapas), l’adresse s’est doté d’un speakeasy au sous-sol. Le Golden Promise, un bar à whisky, affiche plus de 1 000 étiquettes qui font la part belle aux productions japonaises mais aussi irlandaises et américaines.

La Maison du Saké.
La Maison du Saké. Photo DR

La Maison du saké. 11, rue Tiquetonne, 75002 Paris.
Du lundi au samedi de 12 h à minuit. Saké Bar Kanpai, du mardi au samedi de 19 h à 23 h. Golden Promise, du mardi au samedi, de 19 h à 2 h.


5/ J-Pop Forum
La pop culture japonaise est de plus en plus présente dans l’Hexagone. Jusqu’au 30 avril, une boutique éphémère a pris place en plein cœur de la station RER Châtelet-Les Halles. Dans cet espace pensé comme une véritable boutique tokyoïte, on déniche des objets dérivés de mangas, animés, J-music… Bref, tout ce qui fait la culture contemporaine japonaise en plus d’une sélection d’incontournables comme des furoshiki, tissus servant à emballer les cadeaux.

Le J-Pop Forum, un pop-up store en pleine gare RER des Halles.
Le J-Pop Forum, un pop-up store en pleine gare RER des Halles. Photo DR

Pôle d’échange Gare RER Châtelet-Les Halles. Du mardi au dimanche, de 11 h à 20 h.


6/ Le spa Suisen
Niché dans l’étroite rue Torigny (IIIe arrondissement), Suisen ambitionne d’être le premier ryokan (auberge) de Paris. Pour l’instant, on n’y dort pas encore mais cela n’empêche pas le lieu d’être une remarquable invitation au bien-être. Côté design, Sandra Kasparian, la propriétaire, a pensé à tout : cette praticienne shiatsu, passionnée du Japon, a conçu une adresse aux finitions dignes d’un miniaturiste. L’art de vivre et le patrimoine artisanal de l’archipel y sont à l’honneur. Le kumiko de l’entrée, étonnante paroi travaillée de fines traverses de cèdre, a été fabriqué dans la préfecture de Toyama alors que le bambou du plafond et des stores vient de Kyoto, tout comme les fines céramiques pour servir le thé. Ici, tout est d’origine naturelle et bio (les futons et le linge Imabari ne font pas exception…). Côté massages, Sandra a élaboré quatre protocoles de soins : le Wa, qui joue sur les points de pressions et des étirements, est pratiqué sur un tatami traditionnel.

Le spa Suisen propose une immersion dans une auberge traditionnelle japonaise.
Le spa Suisen propose une immersion dans une auberge traditionnelle japonaise. Maxim Frogé

Suisen7, rue de Thorigny, 75003 Paris.
Ouverture le 1er avril. Du mardi-vendredi de 11 h à 20 h, les samedis et dimanches, de 10 h à 20 h.
Tarifs : 105 € (massage 1 h) ou 180 € (massage 2 h).

The good concept store La sélection IDEAT