Leçon de déco : À Paris, le calme chic de Charlotte Macaux Perelman

Codirectrice artistique des collections pour Hermès Maison, Charlotte Macaux Perelman réalise depuis quinze ans des projets d’architecture d’intérieur des deux côtés de l’Atlantique. Son travail mélange sobriété et originalité, comme en témoigne cet appartement familial à quelques pas du parc Monceau.
Photos Stephan Julliard

«J’adore les bibliothèques, déclare Charlotte Macaux Perelman. Dans mes projets, ce sont souvent des éléments d’architecture forts, qui aident à définir l’espace. » Lors de la rénovation d’un loft new-yorkais, elle en a dessiné une qui mesure 35 mètres de long, tandis que l’entrée de cet appartement parisien est presque entièrement encerclée de livres. « L’espace me paraissait démesuré pour être un simple vestibule, explique-t-elle. Et je trouvais que c’était sympa qu’un lieu de passage obligatoire devienne un endroit dans lequel on s’arrête. »

Entouré de livres, un fauteuil Ribbon dessiné par Cesare Leonardi et Franca Stagi en 1961 (Bernini) trône au milieu de l’entrée.
Entouré de livres, un fauteuil Ribbon dessiné par Cesare Leonardi et Franca Stagi en 1961 (Bernini) trône au milieu de l’entrée. Stephan Julliard/Tripod Agency

Charlotte Macaux Perelman n’est peut-être pas encore une star du design, mais d’autres noms célèbres figurent bien sur son CV. Elle a commencé sa carrière dans les bureaux de Philippe Starck (elle a notamment collaboré aux chantiers des hôtels Sanderson à Londres et du Faena de Buenos Aires) avant d’être embauchée par l’hôtelier André Balazs. Aujourd’hui, elle dirige sa propre agence, sise à Paris et à New York (où elle a été associée avec l’architecte et designer David Rockwell), et assure également la direction artistique d’Hermès Maison en tandem avec son ami Alexis Fabry. « Charlotte a un œil acéré, note Pierre-Alexis Dumas, le directeur artistique de l’ensemble des activités de la marque. Elle a aussi une grande exigence, qui se traduit par une aspiration à la sobriété et à la simplicité, et un amour des belles matières. »

Dans le salon, une sculpture en verre colorée de Pierre Charpin voisine avec des photos en noir et blanc signées Milagros de la Torre, Juan Travnik et Roswell Angier.
Dans le salon, une sculpture en verre colorée de Pierre Charpin voisine avec des photos en noir et blanc signées Milagros de la Torre, Juan Travnik et Roswell Angier. Stephan Julliard/Tripod Agency

The good concept store La sélection IDEAT