Okuda, le street-artist qui réveille l'hôtel Palais de Chaillot

Depuis sa fresque monumentale dans une ancienne église espagnole transformée en skatepark, le street-artist Okuda San Miguel est devenu une star. Après ce coup d'éclat, il s’est récemment attaqué au lobby de l’Hôtel Palais de Chaillot à Paris. Visite.

Passionnée de street-art au point d’arpenter les rues de Valparaiso (Chili), capitale mondiale de l’art urbain, à la recherche d’un muraliste avec qui collaborer, Camille Chevillard a finalement jeté son dévolu sur Okuda. A la tête de deux hôtels parisiens, la jeune femme a convié l’artiste espagnol le plus instagrammé du moment à « réveiller » le lobby de l’Hôtel Palais de Chaillot qu’elle dirige depuis deux ans.

L’aménagement sur-mesure, conçu en bois noir par l’architecte Agathe Raquit, s’efface au profit des œuvres.
L’aménagement sur-mesure, conçu en bois noir par l’architecte Agathe Raquit, s’efface au profit des œuvres. @bynightgallery

Mondialement célèbre depuis son projet Kaos Temple réalisé dans une église transformée en skatepark, Oscar San Miguel s’est fondu dans le nouvel aménagement de l’architecte Agathe Raquit avec une série de trois fresques qui se déroulent de l’accueil au bar du petit déjeuner. Emblématiques de son œuvre depuis ses premières réalisations à la fin des années 1990, ses compositions colorées se mêlent cette fois aux grands symboles de la capitale.

Okuda a intégré l’architecture du Palais de Chaillot, tout proche à ses fresques.
Okuda a intégré l’architecture du Palais de Chaillot, tout proche à ses fresques. @bynightgallery
Les pois, un motif récurrent du travail d’Okuda.
Les pois, un motif récurrent du travail d’Okuda. @bynightgallery

Directement tracés à la bombe, la tour Eiffel et le Trocadéro rappellent la prestigieuse localisation de l’hôtel tandis que la Joconde accueille les visiteurs d’un sourire inédit. Une réinterprétation de l’icône du Louvre, à mi-chemin entre figuration et abstraction géométrique, dont le diplômé en arts appliqués a déjà offert aux Parisiens une précédente version en 2017, avec une monumentale Mona Lisa, cette fois habillée de motifs péruviens sur un immeuble du XIIIe arrondissement.

Les « Bold Chair » du studio Big Game (Moustache) répondent aux lignes des fresques d’Okuda.
Les « Bold Chair » du studio Big Game (Moustache) répondent aux lignes des fresques d’Okuda. @bynightgallery
« New Mona Lisa », ajoutée en 2017 au parcours street-art du XIIIe arrondissement.
« New Mona Lisa », ajoutée en 2017 au parcours street-art du XIIIe arrondissement. @bynightgallery

Entre un plongeoir installé sur le pont Alexandre III pour la candidature aux JO de 2024 et la façade d’un château du Loiret, le Madrilène essaime peu à peu ses projets en France et au-delà sous forme de peintures ou de sculptures. Il a notamment revisité son ours, totem de Madrid, de Los Angeles à Valence, où sa sculpture en bois de 25 mètres de haut vient d’être incendiée pour marquer la fin des festivités des traditionnelles Fallas.

Avec son style Immédiatement reconnaissable, Okuda attire aujourd’hui les plus grandes marques.
Avec son style Immédiatement reconnaissable, Okuda attire aujourd’hui les plus grandes marques. @bynightgallery

 

Représenté par la By Night Gallery, Okuda enchaîne les collaborations avec les marques (Puma, Adidas, Phillips, Ralph Lauren, MTV…) et vend également certaines créations par l’intermédiaire d’Ink and Movement, une boîte de production fondée par son meilleur ami. De quoi consoler ceux qui n’auraient pas la chance de venir à Paris…

Hôtel Palais de Chaillot. 35, avenue Raymond-Poincaré, 75116 Paris. Tél. : 01 53 70 09 09.
www.hotelpalaisdechaillot.com

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT