IDEAT a testé : Le restaurant L'Écrin du Crillon, un dîner au palace

Se dire que ce soir on dîne au restaurant gastronomique du Crillon est déjà une fête. Cette adresse mythique a le don de faire naître des images élégantes à l’esprit. Pensez ! Un palace si parisien, entièrement refait après quatre ans de travaux...

Quatre ans de travaux et une vitrine du savoir-faire français : 250 entreprises, près de 5 000 personnes concernées par le projet, 60 000 feuilles d’or appliquées aux murs et aux plafonds, 30 000 pétales de marbre posés sur le sol des couloirs, 500 artisans de tous corps de métiers, ferronniers, tapissiers, brodeurs… Une folie pour le propriétaire saoudien de l’établissement géré par Rosewood Hotels&Resorts (Hong Kong) : Karl Lagerfeld, mais aussi Tristan Auer, Thomas Erber, Chahan Minassian, Cyril Vergniol, Aline Asmar d’Amman ont été mobilisés pour décorer ce paquebot ancré place de la Concorde.

Dans une nouvelle salle à échelle très humaine, L’Écrin, le restaurant du Crillon tenu par Christopher Hache, a profité, comme son chef, de la longue période des travaux pour opérer sa mue.
Dans une nouvelle salle à échelle très humaine, L’Écrin, le restaurant du Crillon tenu par Christopher Hache, a profité, comme son chef, de la longue période des travaux pour opérer sa mue.

À la place de l’ancien restaurant, un bar incroyable donnant sur la place a été théâtralement aménagé par Chahan Minassian. Le gastro L’Écrin, de taille plus modeste que l’ancien restaurant, donne, lui, sur une cour intérieure magnifique. Chahan Minassian en est aussi le décorateur et on y dîne sous une très jolie suspension en verre de Nathalie Ziegler Pasqua. Une dizaine de tables seulement et un art culinaire exclusif. Christopher Hache, le chef, propose deux menus en 7 ou 10 plats : lièvre à la royale et chevreuil arbousier, soufflet théâtral, calamar fumé, saint-jacques pot-au-feu, homard sarment de vigne, céleri pollen, chocolat blé noir… Hache s’inspire des cuisines du monde puisqu’il est allé travailler et observer d’autres chefs et d’autres traditions à l’œuvre notamment dans la Napa Valley (The French Laundry, l’un des trois meilleurs 3-étoiles du monde), mais aussi au Pérou, au Brésil, à Singapour et au Japon.

Dans une nouvelle salle à échelle très humaine, L’Écrin, le restaurant du Crillon tenu par Christopher Hache, a profité, comme son chef, de la longue période des travaux pour opérer sa mue.
Dans une nouvelle salle à échelle très humaine, L’Écrin, le restaurant du Crillon tenu par Christopher Hache, a profité, comme son chef, de la longue période des travaux pour opérer sa mue. DR

Ici, pas de service ampoulé, une stricte simplicité presque ascétique préside au service. C’est bien, on est bien, les plats sont fantastiques et on se laisse doucement porter par le talent et la qualité des mets. La nuit tombée, en sortant de l’hôtel, on se dit que Paris est quand même la plus belle ville du monde… Un joli cadeau à faire à votre moitié si vous voulez lui faire passer un petit message. Longue vie au Crillon et à son chef !

Le céleri magnifié par Christopher Hache au Crillon.
Le céleri magnifié par Christopher Hache au Crillon. Rosewood Hotels

L’Écrin à l’Hôtel de Crillon, a Rosewood Hotel. 10, place de la Concorde, 75008 Paris. Tél. : 01 44 71 15 30. Rosewoodhotels.com

The good concept store La sélection IDEAT