Luigi Caccia Dominioni : retour de l'aïeul du design italien

Pour les historiens, Luigi Caccia Dominioni (1913-2016) est avec Gio Ponti le père du design italien. Ce printemps, le créateur milanais s'offre un retour dans la lumière grâce aux rééditions de B&B Italia.

Moins de deux ans après sa disparition, Luigi Caccia Dominioni (1913-2016) revient sur le devant de la scène grâce à B&B Italia. En accord avec ses héritiers, le fabricant italien s’apprête a rééditer une vingtaine de pièces de l’architecte, aujourd’hui considéré comme l’un des fondateurs du design moderne.

Fauteuil « Toro » (1973).
Fauteuil « Toro » (1973). B&B Italia

D’abord associé à Livio et Pier Giacomo Castiglioni, rencontrés sur les bancs du Politecnico de Milan, avant de signer à eux trois une innovante série d’appareils radios, il crée Azucena en 1947. Cette manufacture de mobilier a été fondée avec les architectes Corrado Corradi Dell’Acqua, Ignazio Gardella, Maria Teresa et Franca Tosi afin de meubler leurs réalisations respectives.

Table « Cavalletto » (1947).
Table « Cavalletto » (1947). B&B Italia

Si leurs bâtiments fascinent encore de jeunes créateurs comme Fabrizio Casiraghi, Luigi Caccia Dominioni attire surtout l’attention pour ses meubles, luminaires et accessoires, où se combinent savamment matériaux novateurs et traditionnels grâce à un entremêlement de procédés artisanaux et industriels. Avec la lampe Base Ghisa ou la chaise Catalina, la rigueur du métal rencontre ainsi la brillance de la laque et le confort du velours dans une sobriété qui fait directement écho à son architecture.

Lampe de table « Base Ghisa » (1953).
Lampe de table « Base Ghisa » (1953). B&B Italia

Une rationalité teintée de lignes classiques, qui a su séduire Gianni Versace comme la maison B&B Italia, pourtant réputée pour éditer des pièces à la rondeur exacerbée digne du fauteuil Up de Gaetano Pesce. « B&B Italia et Caccia Diminioni ont une histoire et des styles bien distincts » concède d’ailleurs Giorgio Busnelli, son dirigeant, avant de nuancer ces différences par une vocation partagée pour « l’innovation et l’expérimentation ».

Chaises « Catalina » (1958).
Chaises « Catalina » (1958). B&B Italia

Présente dans plus de 80 pays, la firme espère désormais revaloriser à l’échelle de la planète le talent de cet homme résolument discret, réfractaire à toute rétrospective ou monographie officielle de son vivant et trop souvent ignoré du grand public malgré une centaine d’édifices et plus de 180 pièces de mobilier à son actif.

Luigi Caccia Dominioni a disparu le 13 novembre 2016 à l’âge de 102 ans.
Luigi Caccia Dominioni a disparu le 13 novembre 2016 à l’âge de 102 ans. Agostino Osio

Thématiques associées

The Good Spots Destination Milan

The good concept store La sélection IDEAT