Misíncu, le charme fou de la Corse

Le cap Corse dans toute sa splendeur, moitié sauvage, moitié glamour. Ci-gît le mythique Caribou, haut lieu touristique, adoré des locaux puis déchu, qui renaît aujourd’hui en hôtel de luxe parfaitement désirable.

Dans les années 70 et 80, on y faisait des fêtes déjantées les pieds dans l’eau. Romy et Delon, et surtout Gainsbourg, venaient s’y planquer loin des paparazzi à une époque qui sentait bon le Bergasol et les seins nus. Une enfance de rêve dont se souvient Sylvain Giudicelli, originaire de Cagnano, le village voisin, avant qu’il ne quitte l’île pour Marseille. Le voici de retour sur la terre des ancêtres, un peu comme ceux-ci étaient revenus après avoir fait fortune dans le café ou la canne à sucre, ces « Américains » comme on les appelait au XIXe siècle, qui bâtissaient de grandioses villas face à la mer pour oublier que la pauvreté les avait poussés à l’exil.

Le Misíncu, un site de légende, où le Tout-Paris avait ses habitudes.
Le Misíncu, un site de légende, où le Tout-Paris avait ses habitudes. © FELICIA SISCO

Aujourd’hui, il fait revivre avec son associé, Reza Zographos, ce site de légende construit en hameau – un hôtel et dix villas – tout en lui conservant son identité corse. Locales, la cuisine et la cave du Tra di Noi (entre nous, en corse), orchestrées par le talentueux Clément Collet, puisent leurs inspirations dans le terroir cap-corsin et dans l’exceptionnel domaine de 28 hectares peuplé d’oliviers, de ruches et d’un potager bien garni.

Le luxe se mêle à une identité corse savamment travaillée autour de la cuisine locale brillamment orchestrée par le chef Clément Collet.
Le luxe se mêle à une identité corse savamment travaillée autour de la cuisine locale brillamment orchestrée par le chef Clément Collet. © FELICIA SISCO

À ses pieds – l’accès se fait sous la route côtière en longeant une petite rivière –, la plage et sa paillote A Spartera plantent le décor. Au programme, farniente et sports nautiques face aux îles d’Elbe et de Capraia, que l’on rejoint en moins d’une heure de bateau pour déguster la fameuse pasta aux langoustes.

Architecture et nature composent un paysage enclin à la farniente.
Architecture et nature composent un paysage enclin à la farniente. © FELICIA SISCO

Dans les 29 chambres et suites cinq étoiles, Olympe Zographos a choisi l’osier, le bois flotté, du mobilier au chic bohème et un nuancier naturel qui se fond dans l’architecture méditerranéenne, les murs chaulés de blanc et le paysage. Le jardin, justement, qui mieux que Jean Mus pouvait lui prescrire un aussi bel avenir ? Lové dans ce maquis d’essences odorantes, le spa épouse les très sérieux protocoles Biologique Recherche. Une douce parenthèse avant de retrouver la terrasse de la suite 114, qui domine la baie. Magistrale.

Face à l’archipel toscan, un hôtel les pieds dans l’eau.
Face à l’archipel toscan, un hôtel les pieds dans l’eau. © FELICIA SISCO

Misíncu.
Lieu-dit Misíncu, 20228 Cagnano, Cap-Corse.
Tél. : 04 95 35 21 21.
Hotel-misincu.fr

The good concept store La sélection IDEAT