Une rose des sables signée Jean Nouvel

Avec le Musée National du Qatar, Jean Nouvel marque à nouveau la péninsule arabique de son empreinte, aussi grandiose qu'audacieuse.

Après le succès unanime du Louvre Abu Dhabi, le Musée national du Qatar s’inscrit dans les pas de son voisin dubaïote avec une inauguration prévue à Doha en décembre 2018. Encore en chantier, la prochaine institution culturelle de Jean Nouvel se dévoile toutefois à travers les clichés d’Iwan Baan, photographe habitué à sillonner la planète pour capter les architectures d’OMA, Steven Holl, Junya Ishigami et bien d’autres pointures de la discipline.

Situé le long de la corniche, le Musée National du Qatar accueillera les voyageurs en provenance de l’aéroport.
Situé le long de la corniche, le Musée National du Qatar accueillera les voyageurs en provenance de l’aéroport.

Dévoilé en 2010, le projet affiche désormais sa silhouette définitive sur les 14 hectares du site qui marque l’entrée Sud de la ville. Un terrain situé face au Golfe Persique et déjà ponctué du palais de Fariq Al Salatah, construit en 1901 et désormais intégré au gigantesque entrelacs de béton. Inspirée des roses des sables, une multitude de disques s’entrecoupent dans un jeu d’inclinaisons qui dessinent à la fois les murs, les sols et les toitures du futur musée afin de générer des espaces fluides et tisser une continuité entre les collections.

A droite, le palais de Fariq Al Salatah, reconverti en musée du patrimoine en 1975.
A droite, le palais de Fariq Al Salatah, reconverti en musée du patrimoine en 1975. Iwan Baan

Conçu comme un « caravansérail moderne », au milieu de jardins, d’une mangrove et de dunes reconstituées par le paysagiste Michel Desvignes, l’ensemble de pavillons se compose notamment d’un forum et d’un auditorium, en plus d’un restaurant et de deux cafés. Le tout est organisé autour de deux galeries principales, bientôt agrémentées de 8 000 vestiges du passé dans un décor de stuc et d’enduits à la chaux pour rendre compte de la faune et de la flore de la région ainsi que de l’histoire sociale et culturelle du Qatar.

D’une finesse impressionnante, les voiles de béton sont consolidées par des treillis d’acier.
D’une finesse impressionnante, les voiles de béton sont consolidées par des treillis d’acier. Iwan Baan

Des œuvres et des objets datant de la période glaciaire à nos jours, également accompagnés de projections murales pour illustrer la tradition orale des contes bédouins, transmis de génération en génération par ces peuples nomades qui fondèrent un jour Doha. Un petit village de pêcheurs devenu mégalopole en quelques décennies, qui célèbre aujourd’hui son histoire pour « construire un émirat tourné vers l’avenir » selon la présidente des musées nationaux.

Vue depuis le palais de Fariq Al Salatah.
Vue depuis le palais de Fariq Al Salatah. Iwan Baan

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT