Tourisme : Hambourg met la photo à la Une

Avec ses maisons bourgeoises, ses quartiers alternatifs et ses espaces verts bordés de lacs et de canaux, Hambourg fait valser les clichés sur les villes portuaires. A l'approche de sa Triennale de la photographie (de juin à septembre), IDEAT vous fait visiter la rebelle du Nord !

Hambourg a le vent en poupe, mais cette fois la bise de la mer du Nord n’y est pour rien. C’est l’Elbphilharmonie (inaugurée en janvier 2017) qui provoque ce raz-de-marée touristique. Le vaisseau de brique et de verre, amarré sur les bords de l’Elbe et piloté par les architectes Herzog&de Meuron, a drainé 4,5 millions de personnes l’année de son ouverture (concerts et visites confondus). Coiffé par des vagues futuristes, le bâtiment est devenu le symbole de la ville.

À l’Elbphilharmonie (signée Herzog & de Meuron), le Grand Hall a une capacité d’accueil de 2 100 personnes et une acoustique frisant la perfection.
À l’Elbphilharmonie (signée Herzog & de Meuron), le Grand Hall a une capacité d’accueil de 2 100 personnes et une acoustique frisant la perfection. Young-Ah Kim pour IDEAT

Autour, HafenCity, le nouveau quartier qui sort de terre, prolonge Speicherstadt, un ensemble d’entrepôts en brique de la fin du XIXe. Des odeurs de cafés et d’épices s’en échappent tandis que des tapis persans habillent les façades dès les beaux jours. À ces commerces historiques, des showrooms et des agences de publicité se sont ajoutés dans les bâtiments du port, lequel, justement, est présent dans la ville et dans les esprits ouverts sur le monde.

HafenCity est un laboratoire architectural de 157 hectares qui agrandira le centre-ville de Hambourg de 40 %. Feu Zaha Hadid a dessiné une promenade le long de l’Elbe. Richard Meier, Christian de Portzamparc et Rem Koolhaas ajouteront bientôt leur signature.
HafenCity est un laboratoire architectural de 157 hectares qui agrandira le centre-ville de Hambourg de 40 %. Feu Zaha Hadid a dessiné une promenade le long de l’Elbe. Richard Meier, Christian de Portzamparc et Rem Koolhaas ajouteront bientôt leur signature. Young-Ah Kim pour IDEAT

Ce n’est pas un hasard si les grands médias sont ancrés ici (notamment la rédaction allemande de votre magazine préféré, au sein du groupe Gruner + Jahr !), comme le fameux hebdomadaire Der Spiegel, qui demanda à Verner Panton, en 1969, de dessiner ses bureaux (et sa piscine)… forcément peu conventionnels pour l’époque.

Britta Sandberg (debout), journaliste pour l’hebdomadaire Der Spiegel, a lancé une collaboration inédite avec le groupe hôtelier hambourgeois 25Hours pour ranimer l’esprit de Verner Panton. Dans la « maisonnette » AltesZollhaus d’HafenCity, Claudia Piergianni (à gauche) et Francisca Schepers (à droite) ont décoré deux salles de réunion dans le style Panton.
Britta Sandberg (debout), journaliste pour l’hebdomadaire Der Spiegel, a lancé une collaboration inédite avec le groupe hôtelier hambourgeois 25Hours pour ranimer l’esprit de Verner Panton. Dans la « maisonnette » AltesZollhaus d’HafenCity, Claudia Piergianni (à gauche) et Francisca Schepers (à droite) ont décoré deux salles de réunion dans le style Panton. Young-Ah Kim pour IDEAT

Car derrière les maisons cossues bordant le lac de l’Alster, Hambourg a toujours gardé un cœur rebelle, fidèle à celui des dockers et des fans de St. Pauli, ce club de foot lié à la bouillonnante scène musicale locale. La culture reste la carte de visite de la ville. Durant la septième édition de la Triennale de la photographie, de juin à septembre, la programmation regroupera 90 événements dans 80 lieux.

Lors de la Triennale, le musée des Arts et Métiers proposera l’exposition « Delete », sur le photojournalisme.
Lors de la Triennale, le musée des Arts et Métiers proposera l’exposition « Delete », sur le photojournalisme. Young-Ah Kim pour IDEAT

La Haus der Photographie présentera des clichés de rue, parfois à la frontière de la fiction, de Maciej Markowicz, Peter Funch, Andreas Herzau, Thomas Ruff… Selon la commissaire d’exposition Sabine Schnakenberg, « les visiteurs déambuleront à travers l’espace en regardant la réalité avec l’œil d’un “flâneur” selon la définition de Charles Baudelaire. » Là, une trentaine de conteneurs abriteront expositions, projections et débats.

La Haus der Photographie organise la Triennale de la photographie et présentera une exposition collective de street-photography.
La Haus der Photographie organise la Triennale de la photographie et présentera une exposition collective de street-photography. Young-Ah Kim

Mais la ville entière se fait cimaise jusqu’aux eaux de l’Elbe où mouilleront « 2Boats », une chambre noire flottante, imaginée par le photographe Maciej Markowicz, et une maison-bateau du photographe hambourgeois Claudius Schulze, qui accueillera des débats. « Cette embarcation, avance ce dernier, répond à la thématique de la Triennale : “Breaking Point. Searching for Change”. Je l’ai construite en pensant “recyclage” avec filtrage de l’eau, panneaux solaires et toilettes sèches. Elle s’inscrit dans la continuité de mon travail photographique State of Nature» Et se fond très bien dans le paysage portuaire de la ville.

Y ALLER

> Air France propose un aller-retour Paris – Hambourg à partir de 99 €. Travelby.airfrance.com et 3654.
> Sur place, la Hamburg Card est idéale pour utiliser les transports en commun et profiter d’entrées réduites ou gratuites dans les musées et attractions touristiques. Phototriennale.de
> Office de tourisme de Hambourg : Hamburg-travel.com
> Office de tourisme d’Allemagne : Germany.travel/fr

 

The good concept store La sélection IDEAT