Good spots : Oslo vue par la photographe Anja Niemi

La ville d’Oslo offre à Anja Niemi de larges espaces verts et des pistes de ski. À travers ses adresses de prédilection se dessine une vie calme et surtout proche de la nature, son « spot » favori. Un univers assez éloigné de l’atmosphère sophistiquée des images qu’elle crée grâce à une imagination qui franchit largement les frontières de sa Norvège natale. Anja est un peu comme cette capitale : elle oscille entre un repli timide sur ses racines et une ouverture plus décomplexée à l’international. Le feu sous la glace ?

Quand elle quitte sa petite ville en pleine campagne, c’est principalement pour aller à l’opéra, voir des ballets de danse contemporaine, avec son père et sa sœur. Ou pour emmener ses amis de passage déguster la nouvelle cuisine norvégienne, chez Sentralen. Ou encore, pour visiter la dernière exposition du musée Astrup Fearnley dont elle possède une carte de membre.

Le cœur palpitant de la salle de concert (1 350 places) de l’opéra est aménagé de galeries d’où l’on découvre, le soir venu, par transparence, la ville illuminée.
Le cœur palpitant de la salle de concert (1 350 places) de l’opéra est aménagé de galeries d’où l’on découvre, le soir venu, par transparence, la ville illuminée. Kirsten Flagstads Plass 1
Sentralen régale ses hôtes d’une cuisine norvégienne revisitée, volontiers bio. (Øvre Slottsgate 3.)
Sentralen régale ses hôtes d’une cuisine norvégienne revisitée, volontiers bio. (Øvre Slottsgate 3.) Øvre Slottsgate 3
Lors de notre visite au musée Astrup Fearnley, le duo américain Lizzie Fitch et Ryan Trecartin en avait bousculé les espaces pour y installer leurs « théâtres sculpturaux ». (Strandpromenaden 2.)
Lors de notre visite au musée Astrup Fearnley, le duo américain Lizzie Fitch et Ryan Trecartin en avait bousculé les espaces pour y installer leurs « théâtres sculpturaux ». (Strandpromenaden 2.) Strandpromenaden 2

Partie très jeune étudier au London College of Printing puis à la Parsons School of Design à Paris et New York, voyageant souvent pour son travail, Anja sait bien ce qui la rattache à sa ville natale : sa famille et ces immersions en pleine nature.

Anja a tenu parole : le « spot » le plus important de son portrait de ville, c’est la nature.
Anja a tenu parole : le « spot » le plus important de son portrait de ville, c’est la nature. Young-Ah Kim
Après une balade en ski de fond, l’encas traditionnel était prévu : un Kvikk Lunsj (un Kit Kat, en fait) et un jus d’airelles… chaud ! Merci Anja pour cette découverte du paradis blanc.
Après une balade en ski de fond, l’encas traditionnel était prévu : un Kvikk Lunsj (un Kit Kat, en fait) et un jus d’airelles… chaud ! Merci Anja pour cette découverte du paradis blanc. Photos Young-Ah Kim pour IDEAT

Balades à skis, promenades dans les parcs – celui d’Ekeberg, jalonné de sculptures contemporaines, a sa préférence – ou week-end en forêt entre amis dans une « cabine » (l’indispensable hytte que possède quasiment tout Norvégien).

Perché sur les hauteurs d’Oslo, dans le sud-est de la ville, le vaste parc d’Ekeberg (26 hectares) accueille 31 sculptures d’artistes internationaux de la collection Christian Ringnes. Ici, le « Pavilion », de Dan Graham.
Perché sur les hauteurs d’Oslo, dans le sud-est de la ville, le vaste parc d’Ekeberg (26 hectares) accueille 31 sculptures d’artistes internationaux de la collection Christian Ringnes. Ici, le « Pavilion », de Dan Graham. Kongsveien 23
« Le Couple » de Louise Bourgeois.
« Le Couple » de Louise Bourgeois. Kongsveien 23

C’est à l’étranger qu’elle éprouve l’excitation de la découverte et fait le plein d’énergie urbaine. Oslo, qui pour un Parisien, un Londonien ou un Barcelonais semblera un peu trop calme (environ 600 000 habitants pour 450 km2), ne l’est pas pour elle, qui s’est retirée à une demi-heure de ferry du centre, dans un village dont la plus grande infrastructure culturelle est… « la bibliothèque ! » dit-elle en riant.

Au départ du quartier d’Aker Brygge, les ferrys desservent les îles du fjord d’Oslo : Hovedøya, Lindøya, Nakholmen, Bleikøya, Gressholmen et Langøyene. Aires de baignade très fréquentées en été, ces îles sont aussi de petits paradis pour amateurs de ski de fond ou de randonnée l’hiver, car elles ne sont qu’à une demi-heure du centre.
Au départ du quartier d’Aker Brygge, les ferrys desservent les îles du fjord d’Oslo : Hovedøya, Lindøya, Nakholmen, Bleikøya, Gressholmen et Langøyene. Aires de baignade très fréquentées en été, ces îles sont aussi de petits paradis pour amateurs de ski de fond ou de randonnée l’hiver, car elles ne sont qu’à une demi-heure du centre. Photos Young-Ah Kim pour IDEAT
Le territoire tenu secret d’Anja commence ici. « J’ai voulu offrir à mes enfants un environnement sain, qu’ils soient en prise avec la nature. J’ai trouvé ici mon équilibre », confiera-t-elle.
Le territoire tenu secret d’Anja commence ici. « J’ai voulu offrir à mes enfants un environnement sain, qu’ils soient en prise avec la nature. J’ai trouvé ici mon équilibre », confiera-t-elle. Photos Young-Ah Kim pour IDEAT

Y ALLER

Scanditours, le spécialiste des Pays nordiques du Groupe Kuoni France, propose un itinéraire individuel « Échappée à Oslo & balade sur le Sognefjord » de 9 jours/8 nuits à partir de 1 750 € par personne. Vous explorerez la région des glaciers, ses villages traditionnels et les rives du majestueux Sognefjord avant de séjourner 4 jours à Oslo. Ce prix comprend : les vols A/R Paris avec la compagnie SAS, les transferts, les hébergements en hôtels 3 ou 4* en chambre double et les petits déjeuners. Mais aussi les croisières Bergen- Balestrand/Balestrand- Flåm ; le trajet en train Flåm-Oslo via Myrdal en
2de classe ; l’excursion sur le glacier et la balade sur le Fjærland (exemple de prix pour un départ le 25/06/2018).

Renseignements et réservations : 01 55 87 85 90. Scanditours.fr

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT