Fjordenhus, premier bâtiment de l’artiste Olafur Eliasson

Après quelques brillantes incursions dans le domaine de l'architecture, l'artiste aux talents débridés signe au Danemark son premier édifice dessiné de A à Z. Visite.

Premier bâtiment entièrement conçu par Olafur Eliasson, le Fjordenhus s’apprête à ouvrir ses portes au Danemark. Installée dans le port de Vejle, cette « Maison du Fjord » semble surgir des eaux pour accueillir dès le 9 juin le nouveau siège de la compagnie Kirk Capital, spécialisée dans le conseil en investissement. L’opportunité pour l’artiste dano-islandais « de rassembler des années de recherches sur le mouvement, la lumière, la nature et la perception de l’espace dans un seul projet qui mêle véritablement l’art et l’architecture ».

Le Fjordenhus ouvrira ses portes le 9 juin.
Le Fjordenhus ouvrira ses portes le 9 juin. © 2018 Olafur Eliasson

« Dès le début, nous avons expérimenté sur la manière de créer un bâtiment organique qui répondrait au flux et reflux des marées, au miroitement de la surface du fjord et aux qualités éphémères de la lumière du jour, évoluant au fil des heures et de l’année. » Olafur Eliasson

Au milieu de l’eau, le Fjordenhus s’inscrit entre le paysage du port et du fjord.
Au milieu de l’eau, le Fjordenhus s’inscrit entre le paysage du port et du fjord. © 2018 Olafur Eliasson

Epaulé par les 90 personnes de son studio, le plasticien signe un ensemble de quatre cylindres, excavés pour accueillir des volumes circulaires, qui ne sont dénaturés par aucun angle droit. Des espaces en lien direct avec leur contexte, à la fois naturel et industriel, grâce à des ouvertures en forme d’ellipse qui tailladent la façade sur plusieurs niveaux. Haute de 28 mètres, l’enveloppe évolue au rythme de la lumière du soleil et des reflets aquatiques, réverbérés par quinze tonalités de brique, parfois produites en argent pour apporter une touche d’éclat dans les escaliers, enroulés autour d’une structure métallique et longiligne.

Les briques animent les murs de leurs teintes et reflets.
Les briques animent les murs de leurs teintes et reflets. © 2018 Olafur Eliasson

Accessible par une passerelle, le rez-de-chaussée est entièrement ouvert au public sous les trois étages réservés à l’entreprise. Enserrés entre un plafond de béton et un sol de granit italien, les bureaux équipés de mobilier en chêne surplombent un espace contemplatif, où les paysages du fjord et du port dialoguent avec des œuvres inédites d’Olafur Eliasson, notamment Fjordhvirvel (Fjord vortex) et Fjordenhus Meridian, deux sculptures lumineuses, tourbillonnantes et minimalistes, qui confèrent une aura différente au bâtiment le soir venu.

Au-dessus du mobilier sur-mesure dessiné par le studio Olafur Eliasson, les percements circulaires accueillent l’éclairage tout en allégeant la dalle de béton.
Au-dessus du mobilier sur-mesure dessiné par le studio Olafur Eliasson, les percements circulaires accueillent l’éclairage tout en allégeant la dalle de béton. © 2018 Olafur Eliasson

Après le pavillon de la Serpentine Gallery (2007) et le Circle Bridge de Copenhague (2015), la Maison du Fjord marque un nouvelle étape vers la pratique de l’artiste, toujours réalisée en collaboration avec l’architecte allemand Sebastian Behmann. Auteurs des façades de la salle de concert Harpa, inaugurée à Reykjavik en 2011, les deux hommes comptent désormais réaliser tous leurs projets intégralement, de Paris à Addis-Abeba.

« Fjordhvirvel » (Fjord vortex).
« Fjordhvirvel » (Fjord vortex). © 2018 Olafur Eliasson
« Fjordenhus Meridian ».
« Fjordenhus Meridian ». © 2018 Olafur Eliasson

Fjordenhus, Havneøen 1, 7100 Vejle, Danemark.

The good concept store La sélection IDEAT