A Art Basel, Raf Simons revisite un classique du design pour Calvin Klein

A l'occasion du salon Art Basel/Design Miami, Raf Simmons, directeur artistique de Calvin Klein, a décidé de revisiter un fauteuil icône de Gaetano Pesce, le Feltri.

Pour la première installation de Calvin Klein à la foire Art Basel/Design Miami, Raf Simons s’est associé à Cassina pour rhabiller une centaine de fauteuils Feltri. Edité depuis 1987 par la maison italienne, le modèle iconique de Gaetano Pesce passe à l’heure américaine avec une sélection de patchworks qui reprennent les codes de la marque new-yorkaise.

Les deux versions du « Feltri », avec un dossier plus ou moins haut, ont été revisitées.
Les deux versions du « Feltri », avec un dossier plus ou moins haut, ont été revisitées. Calvin Klein x Cassina

Depuis son arrivée chez Calvin Klein en août 2016, après un passage de trois ans par la maison Dior, Raf Simons s’amuse à décliner l’imagerie de l’Amérique à travers chacune de ses collections. Influencé par les plaines du Midwest ou le cinéma hollywoodien, le créateur belge établit cette fois « une correspondance culturelle », selon ses propres mots, entre un chef-d’œuvre du design italien et les compositions géométriques imaginées par les premiers pionniers arrivés sur la cote Est.

Les patchworks varient en fonction de chaque fauteuil, en terme de motifs ou de couleurs.
Les patchworks varient en fonction de chaque fauteuil, en terme de motifs ou de couleurs. Stefano De Monte

Au fil des générations, le quilt (en français : courtepointe) est passé du statut de simple couverture à celui d’art à part entière. Sélectionnés parmi des modèles du XIXe et XXe siècle, ses motifs élaborés à partir de plusieurs étoffes répondent aujourd’hui au feutre enveloppant du Feltri, une véritable carapace de laine, imprégnée de résine dans la partie inférieure pour une meilleure rigidité.

La position du dossier évolue grâce à la souplesse du feutre en partie haute.
La position du dossier évolue grâce à la souplesse du feutre en partie haute. Calvin Klein x Cassina

Présenté par Cassina comme « un trône qui remémore des images archaïques et l’idée d’une façon d’habiter primitive », le fauteuil devient le support idéal de cet héritage de la conquête de l’Ouest, mis en scène autour d’une grange à moitié reconstituée. Maintenue par un échafaudage industriel, la structure en bois du XIXe siècle joue la carte du contraste en arborant des répliques surdimensionnées de la série Big Electric Chair, réalisée entre 1967 et 1968 par Andy Warhol.

Le feutre est fixé à la structure du fauteuil au moyen de ficelles de chanvre.
Le feutre est fixé à la structure du fauteuil au moyen de ficelles de chanvre. Calvin Klein x Cassina

Déjà utilisée pour son précédent défilé maculé de pop-corn, l’architecture vernaculaire aux accents pop-art dessine le théâtre de cette nouvelle virée de Raf Simons dans l’univers de la décoration. Après plusieurs collections signées chez l’éditeur de textile Kvadrat, cet autodidacte de la mode retourne à ses premières amours, vingt-sept ans après avoir obtenu son diplôme en design de mobilier.

Parmi les 100 modèles présentés, 50 seront mis en vente durant le salon Art Basel / Design Miami qui se tient actuellement à Bâle. Les 50 autres seront commercialisés plus tard par Cassina.
Parmi les 100 modèles présentés, 50 seront mis en vente durant le salon Art Basel / Design Miami qui se tient actuellement à Bâle. Les 50 autres seront commercialisés plus tard par Cassina. Stefano De Monte

Art Basel/Design Miami, jusqu’au 17 juin 2018.
Hall 1 Süd, Messe Basel, 4058 Bâle (Suisse).

The Good Spots Destination Bâle

The good concept store La sélection IDEAT