Diaporama : Le Miami des Formento, photographes invités du dernier IDEAT

« Nous nous sommes rencontrés sur un shooting il y a douze ans, dans le cadre idyllique d’une plage de South Beach », se remémore Richeille au moment de nous faire visiter Miami … « Toutes les planètes étaient alignées pour que nous nous installions ensemble dans cette ville », poursuit BJ.

Depuis, les deux photographes n’ont plus quitté Miami. Quelques mois plus tard, leur vie commune débutait dans une petite villa d’un quartier paisible, à quinze minutes du centre-ville. C’est ici qu’ils se ressourcent, comme une base arrière depuis laquelle ils profitent des charmes de la cité floridienne, de ses quartiers et de leurs ambiances qui varient en fonction de l’heure du jour ou de la nuit.

Le quartier de cœur des Formento demeure Downtown Miami, qui hésite entre garder son âme – il faut suivre le couple dans les clubs de jazz du Chat noir ou de Lagniappe, ou à l’incroyable El Tucán, spécialiste de l’effeuillage tropico-vintage à Brickwell ! – et se laisser gagner par l’embourgeoisement galopant de la ville. « Notre vœu, c’est que Miami stoppe sa gentrification. Je suis outré par tous les immeubles en verre qui se multiplient dans le ciel de la ville, construits par des investisseurs avides. Ils rachètent des pans d’histoire pour les détruire et construire encore un autre gratte-ciel. Tout cela anéantit le patrimoine Art déco que nous aimons tant », conclut BJ, en amoureux inconditionnel.

Des galeries pointues de Design District, où ils exposent certains de leurs travaux (chez Markowicz Fine Art, notamment), aux jardins japonais Morikami et leur collection de bonsaïs, en passant par l’énergie de Wynwood ou des bars d’hôtel de South Beach, Miami est leur jardin. Sillonner la ville en suivant le cours de leurs adresses secrètes, c’est découvrir autant de tables gourmandes que de bars jazzy ou de corners vintage, à l’écart des circuits touristiques. IDEAT vous emmène visiter Miami comme vous ne l’avez jamais vu. 

Photos Young-Ah Kim