< >
1/12
Vous regardez :

Mathias Kiss à Boisbuchet, l’art du détournement

Mathias Kiss a intitulé son atelier « Free the decor ». Cet injonction libératrice fait écho à son parcours de décorateur affranchi des règles de la voie classique.