Belle Campagne

Ensemble, ils dévalisent les brocantes – d’où ces napperons et babioles qui parsèment les lieux – et partent à la cueillette aux champignons. Cette bande de potes à peine trentenaires ne jure que par le local, s’interdisant toute denrée produite à plus de 250 km de Bordeaux. Pas de poivre ni de café, donc, mais des piments d’Espelette, de la truite des Landes et des escargots petits gris de Gironde. Jusqu’au-boutistes, ils écrivent même la carte en occitan.