Entretien avec Kai Hollmann, fondateur des 25 Hours Hotels

Magnat de l’hôtellerie internationale, Kai Hollmann a commencé par fonder « Fortune Hotels », un groupe dont la plupart des adresses sont situées à Hambourg. Il a ensuite essaimé à travers toute l’Europe avec sa collection « 25 hours », des établissements urbains, jeunes et qui renouvellent les codes de l’hôtellerie. C’est notamment le cas à Berlin, où le 25 Hours Bikini, foisonnant, décontracté et joyeux, est l’une des meilleures adresses de la ville. Pour IDEAT, il livre une vision humaine de son métier et avoue son inextinguible passion pour Hambourg, sa ville de naissance et de cœur…

IDEAT : Votre moyen de transport favori ?
Kai Hollmann : Je préfère voyager en train, mais seulement entre Hambourg et Francfort. Sinon, je prends toujours l’avion. Je déteste voyager en voiture car on ne sait jamais à quel moment on va arriver.

Une histoire qui vous est arrivée dans un avion…
Aucune pour l’instant mais mon rêve est d’avoir un jour un(e) voisin(e) de siège hors du commun. J’attends toujours de faire cette incroyable rencontre dans un avion.

Votre compagnie aérienne favorite ?
La Swiss, qui est toujours sûre et toujours sans stress, que ce soit à l’enregistrement ou en vol.

Le restaurant « Chez Ima » de l’hôtel Frankfurt by Levi’s.
Le restaurant « Chez Ima » de l’hôtel Frankfurt by Levi’s. Stephan Lemke for 25hours Hotels

Votre plus beau voyage ?
Un safari photo à travers le Botswana. Dans ce pays d’Afrique australe, les réserves ne sont pas ceintes de clôtures. Les différentes espèces d’animaux y évoluent en toute liberté, les camps ne peuvent pas héber­ger plus de 30 hôtes et les responsables font très attention à l’aspect économique et écologique du tourisme. Et puis j’ai été impressionné par la variété des paysages que l’on peut y découvrir : déserts austères, jungle verte, lacs sublimes…

Le voyage de vos rêves ?
L’Australie et la Nouvelle-Zélande. Toutes les deux font partie depuis ma jeunesse de mes fantasmes de voyage. Je n’ai pas encore approché ces régions que je ne connais du coup que par le récit ou l’image. J’aime beaucoup l’idée d’aller « de l’autre côté » du globe. En revanche, je ne pense pas que leur vision du monde soit si différente de celle que nous développons en Europe ou en Amérique.

Une ville dont vous ne vous lasserez jamais ?
Londres, qui est pour moi la meilleure ville du monde pour une escapade. Londres me fascine parce que là-bas, chaque mois, on peut découvrir quelque chose de nouveau, en particulier dans mon secteur, l’hôtellerie, mais aussi dans la gastronomie, le commerce, les bars et les boîtes de nuit. C’est Londres qui donne le ton dans tous ces secteurs. Il y a beaucoup à voir et je suis loin d’en avoir fait le tour !

Le Boilerman Bar au sein de l’hôtel Hamburg / Altes Hafenamt.
Le Boilerman Bar au sein de l’hôtel Hamburg / Altes Hafenamt. Stephan Lemke for 25hours Hotels

Votre hôtel favori au bout du monde ?
Pour moi, il n’y a pas d’hôtel de rêve. Et dans ce domaine, je suis bien trop intéressé par les nouvelles découvertes que je pourrais faire… Je retourne rarement deux fois dans un même établissement.

Où rechargez-vous vos batteries ?
Pour me détendre, je m’installe simplement sur mon canapé avec une pile de magazines internationaux.

Où sont vos racines ?
Mes racines sont sans équivoque à Hambourg. J’adore cette ville, c’est pour moi la plus belle ville à vivre dans le monde entier ! Parce qu’elle est très verte et qu’elle dégage une impression de grand calme. Hambourg est un phénomène : d’un côté, c’est une vraie métropole en expansion, mais d’un autre côté, elle conserve son allure de bourgade, voire de village dans certains quartiers. Hambourg conjugue tradition et ouverture au monde.

Quels sont vos quartiers favoris à Hambourg ?
Eimsbüttel et Eppendorf. Les petites rues, comme Hegestraße, Eppendorfer Baum ou Poelchaukamp sont charmantes et agréables à vivre.

The good concept store La sélection IDEAT