Icône : Le tabouret Cryptogamme de Roger Tallon (1969)

69, année érotique ? Pas seulement. Cette année-là, Roger Tallon est sollicité pour le projet de cafétéria du Grand Palais, à Paris. Ladite cafétéria – un terme presque branché à l’époque – n’a jamais vu le jour, mais un tabouret ultra-trendy, lui, est resté.

La silhouette de ce siège devenu mythique emprunte la forme d’un bouchon de champagne. Conçu en 1969 pour la cafétéria du Grand-Palais, projet qui ne verra finalement pas le jour, avouez que c’était festif ! À l’origine, le Cryptogramme était un peu plus replet, surmonté d’une galette en mousse de polyuréthane tendue de jersey aux couleurs des bonbons Smarties. Son corps de polyester laqué, au fini glossy, brillait beaucoup plus, comme tout ce qui était dans la tendance alors. Le modèle que l’éditeur de design français Sentou a remis sur le marché depuis 2006 est plus en accord avec la sensibilité contemporaine. Le corps du siège, gris ou blanc, est désormais mat. Et il est couronné d’un tissu de couleur vive (Pop) ou plus sourdes (Soft).

La publicité qui, en 1969, a immortalisé le tabouret Cryptogramme de Roger Tallon.
La publicité qui, en 1969, a immortalisé le tabouret Cryptogramme de Roger Tallon. DR

Dans les seventies, une photo conçue pour sa promotion a contribué à sa notoriété. Il n’est pas sûr qu’elle ait fait scandale en 1969, mais sensation, sûrement ! Sur fond noir, une femme nue, de dos, est assise, très droite sur un tabouret Cryptogramme. Les courbes de ses hanches soulignent la sensualité de celles du siège. Si un cryptogramme est un message codé, celui-ci est on ne peut plus clair ! Tout culte qu’il soit, ce tabouret fait mouche aujourd’hui parce qu’il reste très original. En même temps, il n’est qu’une petite étoile dans les constellations d’objets de la galaxie Tallon.

Portrait de Roger Tallon.
Portrait de Roger Tallon. DR

Le designer, qui s’est éteint en 2011, a laissé derrière lui de quoi remplir de projets des trains entiers. À commencer par ceux qu’il a dessinés : le Corail, le TGV, l’Eurostar et même le petit funiculaire de Montmartre. Ce tabouret a sorti son épingle du jeu grâce à l’éditeur Sentou. Aujourd’hui, il est même plus abordable que l’original, très prisé des collectionneurs. En 2008, une exposition parisienne de rééditions, qui se tenait à la galerie Jousse Entreprise, démontrait, dans sa scénographie, que le Cryptogamme n’était pas forcément pop. Il ferait plutôt partie des formes intemporelles qui passent partout, quel que soit le décor ou l’époque. Si un corps nu l’a glamourisé, la rigueur des lignes dudit corps révèle aussi celle des lignes directrices du travail du designer et graphiste Roger Tallon (1929-2011). Ayant fait don de l’ensemble de ses archives au MAD Paris, on peut découvrir dans le musée voisin du Louvre une pièce entière emplie de ses créations, du tabouret Cryptogramme aux sièges du TGV et à son inoxydable escalier hélicoïdal…

> Tabouret Cryptogramme de Roger Tallon, disponible en version Soft ou Pop, Sentou, à partir de 440 €.

Le tabouret Cryptogramme de Roger Tallon : une icône de 1969 désormais éditée par Sentou.
Le tabouret Cryptogramme de Roger Tallon : une icône de 1969 désormais éditée par Sentou. Francoise Dorelli

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT