Toutes les tendances 2016-2017 du tapis

Les plus fameuses maisons de tapis poursuivent leur travail de création, recourant parfois aux œuvres d’artistes reconnus. Si les éditeurs font preuve d’originalité, c’est toujours la qualité qui prime. Elle se décline en pièces uniques, sur mesure ou série limitée, dans des palettes de couleurs et des motifs, à plat ou en relief, toujours plus élaborés. Revue de détail.

Les artistes de Diurne
Ici, le concept d’œuvre unique a tout son sens, tout comme la distance que met l’enseigne avec la mode et avec tout ce qui est éphémère. « Notre démarche prend tout son sens dans cet univers où l’on ne chasse pas la tendance, explique Sarah Zelmanovitch. Nos tapis ne s’inscrivent dans aucune mode et nos recherches créatives s’opposent avec cette idée du trendy qui se fane. » Auteur d’éditions limitées inspirées par la peinture abstraite française des années 50 et par les arts primitifs, Marcel Zelmanovitch, fondateur de la galerie, se consacre depuis trente ans à la création textile. Dans cet espace situé au cœur du Carré Rive Gauche, à Saint-Germain-des-Prés, ses tapis-tableaux, véritables chefs-d’œuvre de savoir-faire, se classent en deux catégories : un secteur classique réinterprétant les grandes traditions textile tibétaines, florentines, Art déco et de la Savonnerie, et un secteur contemporain… Depuis janvier, la galerie a ouvert – au 50, rue Jacob – un atelier qui présente dans une scénographie épurée l’incroyable variété de ces tapis tibétains ou gordes, tissés en laine, en lin, en soie ou en chanvre, ainsi que de nombreuses créations sur mesure. S.G.
www.diurne.com

Tapis « ABS 11 01 », collection « Abstraction brute », Dirune.
Tapis « ABS 11 01 », collection « Abstraction brute », Dirune. DR

La tresse de Nani Marquina
Goût toujours très sûr et audace graphique : chaque saison, les collections de tapis de Nani Marquina sont attendues avec impatience. Après le coup d’éclat du sublime modèle Rabari, signé Doshi Levien (2014), cette année l’éditrice a souhaité rendre hommage à Ibiza – où elle passe une bonne partie de son temps libre – avec sa collection « Tres », un motif tressé, chaleureux, d’inspiration hippie et aux tonalités très douces. De leur côté, Erwan et Ronan Bouroullec poursuivent leur travail sur les couleurs et les motifs simples avec Lattice, dont le rythme guide la forme du tapis. Jie, de Neri & Hu, imprime la même douceur mais dans un exercice de style imprégné d’Asie. Le duo de Shanghai propose un subtil jeu de motifs en relief, bleu et noir, dans un modèle tufté main. M.G.
www.nanimarquina.com

Tapis « Jie », de Neri & Hu, Nani Marquina.
Tapis « Jie », de Neri & Hu, Nani Marquina. DR

Limited Edition, made in Belgium
Lorsque Katia Dewitte crée Limited Edition en 1993, elle ne se doute pas qu’il s’agit du début d’une grande et très belle aventure : débutant dans l’arrière-boutique de son père, Katia coud à la main ses premiers modèles avec un goût déjà affirmé. Le succès ne se fait pas attendre et l’ascension commence. Épaulée par son mari et son frère, l’énergie du trio familial assure le développement accéléré de la marque. Vingt-trois ans plus tard, c’est plus d’une centaine de personnes qui travaillent pour cet éditeur de tapis. À l’instar des grands noms de la couture, Limited Edition a sauvé plusieurs sociétés, comme une teinturerie, élaborant et testant ses couleurs : un savoir-faire grandissant qui se traduit dans la qualité des créations. Côté design, une équipe de stylistes, intégrés et indépendants, conçoit les nouvelles collections, riches des tendances dénichées au quatre coins du monde. Cette année, l’éditeur met en avant le tissé plat et approfondit cette technique pour révéler d’incroyables nouveautés, même pour l’extérieur ! Une jolie marque ! R.P.
www.le.be

Tapis « Elixir », LImited Edition.
Tapis « Elixir », LImited Edition. DR

Arty by Deidre Dyson
C’est en cherchant un tapis pour sa maison que Deirdre Dyson est tombée sur la manufacture qu’elle a rachetée puis rebaptisée à son nom en 2001. Mi femme d’affaire, mi artiste (elle a étudié à l’école de peinture Byam Shaw de Londres), Deirdre est depuis devenue leader du tapis sur mesure en Grande-Bretagne. Ses modèles, réalisés à la main, sont fabriqués à la commande, sur catalogue ou sur mesure, à partir de 800 €/m2. Chacun d’eux est abordé comme une œuvre d’art, unique et adapté à son futur environnement. Sa dernière collection compte neuf modèles, dont les dimensions, les formes et les palettes de couleurs peuvent évoluer. P.L.
www.deirdredyson.com

Tapis « Scatter », Deirdre Dyson.
Tapis « Scatter », Deirdre Dyson. DR

Gan, non à l’ennui !
L’éditeur espagnol Gandia Blasco est devenu une référence du mobilier de jardin. Cependant, c’est dans le textile qu’il a fait ses premiers pas il y a vingt ans. Aujourd’hui, il cultive cet ADN à travers sa collection de tapis. Avec sa marque Gan Rugs, la gamme ne cesse de s’étendre avec, cette année, treize nouveautés autour de styles et imprimés très divers créés par le studio interne ainsi que par une poignée de designers extérieurs. Tufté main (Branch), tapis tissés (Bari), kilims (Rodas, Duna), feutre tressé (Naga), feutre imprimé (Smooth), tapis noué main (Waterkeyn)… Gan s’aventure également dans des techniques de fabrication, preuves de la maturité de cette collection. M.G.
www.gan-rugs.com

Tapis « Smooth », GAN.
Tapis « Smooth », GAN. Angel Segura

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT