« Me Too », la ligne de mobilier pour enfants par Magis

Au dernier Salon de Milan, Eugenio Perazza, président de Magis, a présenté les trois derniers-nés de la ligne « Me Too », dont Little Big de Big-Game.

« Aider les enfants à s’approprier leur environnement et développer leur imagination », c’est avec cette envie qu’Eugenio Perazza, le président de Magis, a cherché il y a douze ans un bureau pour sa petite-fille Anna et a réalisé la pauvreté de l’offre de mobilier dédiée aux plus jeunes. Il a alors fait appel à Marc Newson, Javier Mariscal, Philippe Starck et Big-Game. Des designers qui selon lui ont su « conserver leur âme d’enfant ». Le projet « Me Too » était né.

Racontez-nous la naissance de « Me Too »…
Nous voulions que « Me Too » représente une nouvelle approche de l’univers des enfants, impulser un changement de perspective. Nous voulions créer des meubles et des objets qui aident les enfants à « s’approprier » l’environnement et qui développent leur faculté et leur liberté de le modifier à leur guise. Nous avons donc collaboré dès le début avec des experts du développement des enfants et avons cherché des designers capables de penser « comme des enfants » : Javier Mariscal, Eero Aarnio et bien d’autres…

Qu’est-ce qui caractérise « Me Too », dont l’univers est très particulier ?
Le design pour enfants est trop souvent conçu sous un angle anthropométrique, de simple réduction d’échelle. Nous n’avons pas voulu prendre ce chemin avec Magis et avons souhaité initier des axes différents comme le jeu ou la plurifonctionnalité. Nous avons aussi réalisé l’importance de proposer des objets « pas finis », qui permettent à l’imagination de l’enfant de les terminer ou l’introduction dans les projets d’éléments « erronés », comme la couleur verte pour le Puppy (le chien abstrait), afin d’activer le sens de l’observation de l’enfant.

Little Big pour les tout-petits se règle en trois tailles. Une création avec le studio Big-Game, qui rejoint la ligne « MeToo » de Magis.
Little Big pour les tout-petits se règle en trois tailles. Une création avec le studio Big-Game, qui rejoint la ligne « MeToo » de Magis. DR

Parmi vos dernières propositions, Little Big, une chaise pour les tout-petits. Quelle est sa particularité ?
C’est le premier projet que nous lançons avec le studio Big-Game : une chaise pour enfants qui s’adapte aussi bien aux crèches qu’à la maison. Elle est née de l’union d’une coque en plastique, légère et confortable, et de pieds en bois stables et robustes. Sa caractéristique : un système très simple qui permet de régler la chaise en trois tailles différentes, pour s’adapter à la taille d’un enfant qui grandit.

Puppy est le best-seller de la ligne « Me Too ». Comment expliquez-vous le succès de ce chien aux formes arrondies ?
Il est l’un des produits iconiques de la ligne, créé par Eero Aarnio, grand novateur du design nordique et international à partir des années 60. Puppy est un chien qu’il a imaginé en se mettant à la place d’un enfant qui dessine un chiot : la tête, le corps et les pattes, des formes arrondies et essentielles qui prennent vie dans un objet joyeux, ludique, résistant et coloré… Les enfants l’adoptent pour toutes ces raisons !

The good concept store La sélection IDEAT