Sur la route des vins du Chili

Les tribulations de la vigne en Amérique du Sud commencent avec l’arrivée des conquistadors espagnols. Hernán Cortés fait planter les premiers ceps en 1521 à Mexico, Francisco Pizarro fait de même au Pérou en 1535 et Juan de Loayza y Montesa, au Chili, près de Santiago, en 1546. Notre périple commence donc dans la capitale chilienne avant de filer vers le sud, entre Andes et Pacifique, à la découverte de ces vins puissamment charpentés. À l’image de la terre qui les porte.

Jours 5 & 6 : Casablanca
La spécificité des vins chiliens vient de l’extraordinaire alliance du soleil, des Andes qui apportent alluvions et eau, et de l’océan Pacifique dont la brume modère les ardeurs du soleil au plus fort de l’été. Cela explique pourquoi de nombreux domaines ont essaimé des chaudes vallées centrales vers la côte, à la recherche d’un climat plus apte à révéler les subtilités organoleptiques des cépages. En témoignent les vallées de San Antonio et de Casablanca, fiefs de nombreux chais créés ces dix dernières années. La vallée de Casablanca en compte une trentaine. Le plus impressionnant, Indómita, est un vaste palais blanc perché en haut d’une colline. L’Emiliana produit parmi les meilleurs vins bio du pays. Très commercial, Casas del Bosque permet de déjeuner au milieu des vignes, dans son restaurant au design soigné El Mirador. Près de San Antonio, le domaine Matetic allie tradition, avec son hacienda de 1890 transformée en hôtel, et modernité, avec son chai enfoui dans la colline où le vin circule grâce à la seule gravité. Dehors, les 150 ha de vignes ont été confiés aux Californiens Ann Kraemer et Alan York, chantres de l’agriculture biodynamique, une approche que n’aurait pas désavouée le poète Pablo Neruda. Sa tombe fait face au Pacifique et sa maison Isla Negra, tout près, regorge d’objets, de peintures, de livres, de figures de proue et de coquillages. « J’aime sur une table, quand on parle, La lueur d’une bouteille de vin intelligent », a-t-il écrit dans Ode au vin.

José travaille pour le domaine Matetic depuis sa création. Il en connaît tous les recoins et prend plaisir à faire déguster les vins.
José travaille pour le domaine Matetic depuis sa création. Il en connaît tous les recoins et prend plaisir à faire déguster les vins. Antoine Lorgnier
Le chai circulaire de Matetic a été enfoui sous une colline afin que le travail du vin puisse se faire par gravité.
Le chai circulaire de Matetic a été enfoui sous une colline afin que le travail du vin puisse se faire par gravité. Antoine Lorgnier
A Isla Negra, sur la côte, la tombe de Pablo Neruda fait face à l’océan Pacifique, ultime voyage du poète.
A Isla Negra, sur la côte, la tombe de Pablo Neruda fait face à l’océan Pacifique, ultime voyage du poète. Antoine Lorgnier

Thématiques associées

The Good Spots Destination Chili

The good concept store La sélection IDEAT