Penone prend la main !

Terre (Terres), 2015 de Giuseppe Penone.
Terre (Terres), 2015 de Giuseppe Penone. courtesy the artist and Marian Goodman Gallery

On savait l’artiste italien Giuseppe Penone (1947-) passionné par la nature, ses évolutions et les rapports que l’Homme entretient avec elle. Sa spectaculaire prise en main du château de Versailles (2013) et de son jardin a permis au grand public hexagonal de découvrir son univers éminemment organique. Aujourd’hui, deux expositions simultanées dans les galerie Marian Goodman de Londres et Paris explorent un autre versant de sa créativité : le rôle de la main et du toucher.

Avvolgere la terra (Envelopper la terre), 2014 de Giuseppe Penone.
Avvolgere la terra (Envelopper la terre), 2014 de Giuseppe Penone. courtesy the artist and Marian Goodman Gallery

A travers une sélection d’œuvres qui couvrent toute la carrière de l’artiste piémontais, on découvre combien elle est primordiale dans son quotidien. « Une simple poignée d’argile contient la synthèse d’une forme universelle », défend Penone. De fait, les deux accrochages réunissent des sculptures, tableaux et installations qui figent pour l’éternité les gestes de sa main et les formes qu’elle engendre. Cet automne, Giuseppe Penone est également à l’honneur au Rijksmuseum d’Amsterdam et au Musée d’art contemporain de Trente et Rovereto (MART, Italie) qui lui consacre une vaste rétrospective.

Pugno di graphite-palpebra, 2012 (détail) de Giuseppe Penone.
Pugno di graphite-palpebra, 2012 (détail) de Giuseppe Penone. courtesy the artist and Marian Goodman Gallery

> Ebbi, Avro, Non Ho (J’eus, j’aurai, je n’ai) à la galerie Marian Goodman. 79, rue du Temple, 750003 Paris. Jusqu’au 22 octobre.
> Fui, Saro, Non Sono (I was, i will be, I am not) à la Marian Goodman Gallery de Londres. 5-8 Lower John St, London W1F 9DY. Jusqu’au 22 octobre.

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT