Un tour du monde en images sans quitter Paris

La photographie contemporaine s’expose aux quatre coins de la capitale à l’occasion de la 20e édition de Paris Photo au Grand-Palais. Sélection.

 

Une époque pas si formidable…

> Pour IDEAT, Guillaume Rivière est parti affronter l’hiver de Detroit afin de montrer aux lecteurs du magazine l’état de désolation de l’ancienne capitale industrielle du Michigan surnommée « Motor Town ». Aussi intéressante sur le plan visuel que sur le plan narratif, la série fait maintenant l’objet d’une exposition à la galerie Claude Samuel, dans le XIIe.

03-©-Guillaume-Riviere 04-©-Guillaume-Riviere 05-©-Guillaume-Riviere

> « Une image vaut mieux que mille mots » écrivait Confucius. Ajoutez aux clichés du photographe britannique Martin Parr une bande-son orchestrée par Mathieu Chedid et vous obtiendrez l’exposition « MMM », de passage à la Philharmonie de Paris. Le tourisme de masse, la mode, l’Angleterre… Chaque thématique y est accompagnée du son d’un instrument, tandis qu’au centre de l’exposition, on entend la partition complète. Une retraitée qui se fait cramer sous le soleil de Benidorm ? Une fin de soirée trop arrosée ? Une paire de pantoufles ridicule ? C’est signé Martin Parr !

Munich, Germany, 1997 de Martin Parr.
Munich, Germany, 1997 de Martin Parr. © Martin Parr / Magnum Photos

> Plus grave mais finalement complémentaire, le travail du photographe mexicain Narciso Contreras en Libye reçoit le Prix Carmignac qui récompense chaque année un photoreportage sur les violations des droits humains et de la liberté d’expression. L’Hôtel de l’Industrie accueille à cette occasion ses clichés de migrants entassés dans des centres de détention en Libye, où ils sont parfois kidnappés par des milices et revendus à des réseaux mafieux pour effectuer des travaux forcés. Des images bouleversantes.

Vue de l’exposition de Narciso Contreras à l’Hôtel de l’Industrie.
Vue de l’exposition de Narciso Contreras à l’Hôtel de l’Industrie. Nicolas Brasseur

> « Détroit », du 10 novembre au 24 décembre à la galerie Claude Samuel, 69 avenue Daumesnil. www.claude-samuel.com

> « MMM, Mathieu Chedid rencontre Martin Parr » du 4 octobre au 29 janvier à la Philharmonie de Paris, 221 avenue Jean-Jaurès. www.philharmoniedeparis.fr

> « Libye, plaque tournante du trafic humain » du 25 octobre au 13 novembre à l’Hôtel de l’Industrie, 4 place Saint-Germain-des-Prés.

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT