Un collectionneur mystère disperse ses chefs d'œuvre du design français

Mais qui est le mystérieux collectionneur qui a choisi de se séparer d’une partie de ses meubles français et italiens fifties ? La maison de vente Artcurial, qui organise la vente ce lundi 28 novembre à 20 heures, reste évasive sur son identité tout en laissant entendre que cet Américain est familier de l’univers de la mode, punk dans l’âme et collectionneur compulsif (la taxidermie et les vanités sont deux autres de ses faiblesses…). Mais aussi qu’il a failli devenir marchand de design avant de choisir de vivre au milieu de ses meubles dans sa maison aux Etats-Unis…

Paire de fauteuils Ours polaires de Jean Royère (circa 1950). Estimation : 200 000 – 300 000 €.
Paire de fauteuils Ours polaires de Jean Royère (circa 1950). Estimation : 200 000 – 300 000 €. © Artcurial

Une chose est sûre : les lots mis en vente sont d’une qualité exceptionnelle et reflètent une passion constante pour les designers français les plus emblématiques de leur époque (Perriand, Prouvé, Mouille, Le Corbusier…). Débutée il y a trente ans, la collection débute chronologiquement avec des pièces de la fin de la période Art déco et se poursuit avec les manifestes des plus grands créateurs des années 50-60, souvent avec leurs pièces les plus marquantes, comme (ci-dessus) les fauteuils Ours polaires de Jean Royère.

Deux pièces signées Jean Prouvé : brise-soleil en acier et aluminium (circa 1950). Estimation : 15 000 – 25 000 €. Lit Fabert en acier plié et chêne (1934). Estimation : 18 000 – 22 000 €.
Deux pièces signées Jean Prouvé : brise-soleil en acier et aluminium (circa 1950). Estimation : 15 000 – 25 000 €. Lit Fabert en acier plié et chêne (1934). Estimation : 18 000 – 22 000 €. © Artcurial

Dans ce best-of frenchy, on repère aussi quelques pièces italiennes signées Gio Ponti ou Carlo Mollino et des meubles plus tardifs comme l’exemplaire unique d’un canapé Cassina habillé d’un tissu de Nigo & Kaws (2005) ou le canapé Rover de Ron Arad (1981). Autant de pièces dont le prix de vente devrait décoller… L’exposition de cet ensemble exceptionnel constitue en tout cas une opportunité unique pour les fans de design vintage de voir rassemblées autant d’icônes…

Bureau Casa Editrice Lattes en frêne massif sculpté de Carlo Mollino (1951). Estimation : 50 000 – 70 000 €.
Bureau Casa Editrice Lattes en frêne massif sculpté de Carlo Mollino (1951). Estimation : 50 000 – 70 000 €. © Artcurial

> Exposition des lots tout le week-end chez Artcurial (7, rond-point des Champs-Elysées, 75008). Le 25 novembre, de 11 h à 19 h ; le 26 novembre, de 11 h à 18 h ; le 27 novembre, de 14 h à 18 h. Vente aux enchères le 29 novembre à 20 heures.
> Cette vente sera précédée à 18 heures d’une vente dédiée au design scandinave.

Bibliothèque Antony de Charlotte Perriand (1954). Estimation : 20 000 – 30 000 €.
Bibliothèque Antony de Charlotte Perriand (1954). Estimation : 20 000 – 30 000 €. © Artcurial

 

The good concept store La sélection IDEAT