Plongez dans les archives du Bauhaus

Les archives du Harvard Arts Museum nous invitent à redécouvrir les chefs-d’œuvres de l’école d’art la plus influente du XXe siècle, à travers 32 000 pièces consultables en ligne. Une véritable mine d’or…

Grâce aux dons des enseignants et des élèves du Bauhaus auprès du Harvard Arts Museum, l’université américaine s’est dotée au fil des ans de la plus grande collection de pièces issues du mouvement artistique initié par Walter Gropius en 1919, à la frontière des arts plastiques, de l’artisanat et de l’industrie.

Théière Bauhaus en argent et ébène de Marianne Brandt (1924).
Théière Bauhaus en argent et ébène de Marianne Brandt (1924). The métropolitan museum of art

Pour s’y retrouver dans cette masse impressionnante d’informations, le site propose une interface organisée en douze catégories pour nous guider dans l’exploration des archives et resituer les créations dans leur contexte historique et artistique. Chaque œuvre présentée en ligne peut ensuite être consultée à la demande au sein du Harvard Arts Museum (du moins en temps normal…).

En 1923, Wilhelm Wagenfeld crée la fameuse Bauhauslampe, en associant le verre au nickel, un matériau que l’industrie découvre dans les années 1920.
En 1923, Wilhelm Wagenfeld crée la fameuse Bauhauslampe, en associant le verre au nickel, un matériau que l’industrie découvre dans les années 1920. Jean-Claude Planchet

Lancée en 2016, cette publication d’archives a devancé le centenaire du Bauhaus, largement célébré en 2019. D’une exposition à la Berlinische Galerie à l‘inauguration de musées à Weimar et Dessau, les anciens chefs-lieu de l’école de design, l’Allemagne n’a pas rogné sur les festivités pour cet anniversaire, également fêté par de nombreuses marques et fabricants.

Entre une collection « hommage » présentée chez Cos et de nombreux ouvrages publiés pour l’occasion, les éditeurs de mobilier sont tour à tour entrés dans la danse. Notamment les plus grands, comme Knoll, qui a décliné le fauteuil Wassily de Marcel Breuer en noir. Ou Thonet, qui a invité le studio Besau-Marguerre à revisiter le fauteuil S 533 F de Mies van der Rohe.

Le duo de jeunes designers allemands, Eva Marguerre et Walter Besau, a réinterprété pour Thonet le cultissime fauteuil S 533 F.
Le duo de jeunes designers allemands, Eva Marguerre et Walter Besau, a réinterprété pour Thonet le cultissime fauteuil S 533 F. Thonet

D’une modernité inoxydable, les exemples de mobilier, luminaires, textiles ou dessins visibles en ligne attestent de la richesse interdisciplinaire du courant artistique, mais aussi de son influence toujours actuelle. En inspirant encore aujourd’hui les designers contemporains, nul doute que « Le Bauhaus est l’école la plus importante du XXe siècle ».

> La section Bauhaus de la bibliothèque de Harvard

The good concept store La sélection IDEAT