Muriel Brandolini, l'architecte d'intérieur portraitiste

Les intérieurs qu’elle conçoit sont à l’image de son tempérament passionné : une juxtaposition savante d’époques et de couleurs, une audacieuse mise en abyme de la personnalité de ses clients.

Son style est aisément reconnaissable. Elle a un faible pour les rideaux en patchwork, déteste le papier peint qui, selon elle, n’apporte pas suffisamment de chaleur à une pièce et intègre souvent de la broderie fine. Pour la salle à manger d’un appartement situé à Manhattan, une soixantaine d’artisans vietnamiens ont passé cinq mois à créer des panneaux décorés d’un paysage avec des arbres, des papillons et une rivière sinueuse.

Dans la partie dédiée aux enfants d’un appartement de Manhattan, elle a réuni le lustre « Last Night » de Damien Langlois-Meurinne (Pouenat), une « Tube Chair » de Joe Colombo (Flexform) et un meuble de rangement multicolore de Piero Lissoni.
Dans la partie dédiée aux enfants d’un appartement de Manhattan, elle a réuni le lustre « Last Night » de Damien Langlois-Meurinne (Pouenat), une « Tube Chair » de Joe Colombo (Flexform) et un meuble de rangement multicolore de Piero Lissoni. DR

Elle a l’art de juxtaposer des pièces de mobilier d’époques très variées. On y trouve souvent des créations contemporaines de designers comme Martin Szekely ou Pierre Charpin, et des touches coloniales (un lit de repos indien, un coffre de mariage chinois, une lanterne vietnamienne…).

Pour créer un effet visuel fort, elle orne souvent les murs de bandes horizontales, comme ici dans sa résidence secondaire de Peconic Bay, à Long Island. La bergère au fond a été dénichée aux puces, à Paris.
Pour créer un effet visuel fort, elle orne souvent les murs de bandes horizontales, comme ici dans sa résidence secondaire de Peconic Bay, à Long Island. La bergère au fond a été dénichée aux puces, à Paris. DR

Mais son génie provient avant tout d’une utilisation prodigieuse de la couleur. Dans sa propre maison de week-end, on compte pas moins de 23 teintes différentes ! Ses intérieurs intrépides vont de pair avec une personnalité puissante, jugée même parfois un peu trop directe !

« Elle a un tempérament fort, mais elle est aussi fidèle et bienveillante.» reconnaît Hervé Van der Straeten.
« Elle a un tempérament fort, mais elle est aussi fidèle et bienveillante.» reconnaît Hervé Van der Straeten. Max Snow

Parmi ceux qui apprécient son travail, on peut citer des clients tels que le prince et la princesse Paul de Grèce et certains membres de la famille Getty. Des rencontres que Muriel Brandolini analyse et valorise à la manière d’une artiste peintre, d’où un goût prononcé pour les projets résidentiels : « Ce que j’aime avant tout, c’est de créer un portrait de chacun de mes clients à travers un intérieur unique. »

The good concept store La sélection IDEAT