Week-end arty à Monaco à l’occasion du salon NOMAD

Oubliez les clichés bling, les vrombissements du Grand Prix et les chroniques people : Monaco place de nouveau l’art, le design et l’architecture en pole position et noue même des dialogues fructueux entre ces trois disciplines.

L’effervescence créative qui flotte actuellement à Monaco est plus à chercher du côté de l’audace avant-gardiste des ballets russes que du lifestyle de certains oligarques. Un indice qui ne trompe pas: même l’immobilier, secteur économique clé de la principauté, joue la carte de l’architecture d’auteur comme cela a été le cas à l’époque des « folies » de la Riviera. Après le Yacht Club de Norman Foster au look de paquebot de croisière ancré sur le port et la livraison du premier immeuble d’Isay Weinfeld, le futur Musée de l’Homme et de la Mer imaginé par Rudy Ricciotti devrait voir le jour sur le port Hercule à l’horizon 2020.

Le nouveau bâtiment du Yacht Club de Monaco dessiné par Norman Foster.
Le nouveau bâtiment du Yacht Club de Monaco dessiné par Norman Foster. MC Clic

Dirigé avec brio par Marie-Claude Beaud, le Nouveau Musée National de Monaco (NMNM) secoue énergiquement depuis 2010 le cocotier des collections muséales et démocratise l’art contemporain, sans pour autant rogner sur l’exigence des expositions. Respect.

La Villa Paloma, l’un des deux sites (avec la Villa Sauber) du Nouveau Musée national de Monaco (NMNM).
La Villa Paloma, l’un des deux sites (avec la Villa Sauber) du Nouveau Musée national de Monaco (NMNM). NMNM © Sidney Guillemin
Le NMNM fait bouger les lignes de la culture vers l’avant-garde. La preuve avec l’installation « Folding House (to be continued) », une « œuvre habitable » entre architecture et sculpture de Jean-Pascal Flavien.
Le NMNM fait bouger les lignes de la culture vers l’avant-garde. La preuve avec l’installation « Folding House (to be continued) », une « œuvre habitable » entre architecture et sculpture de Jean-Pascal Flavien. NMNM / Jean-Pascal Flavien

Quant aux initiatives privées, elles ne sont pas en reste. Pour s’en convaincre, il suffit de citer la Francis Bacon MB Art Foundation ou la galerie 11 Columbia de Delphine Pastor qui invite régulièrement la crème des galeries internationales (Kreo, Air de Paris, Esther Schipper, Galerie O…) à investir son espace de l’avenue Princesse Grace.

Vue de l’exposition « Design Dialogues III » à la galerie 11 Columbia. Une conversation entre design italien vintage et contemporain : fauteuils et canapé Carlo de Carli (1954) et Archipelago Table des frères Campana.
Vue de l’exposition « Design Dialogues III » à la galerie 11 Columbia. Une conversation entre design italien vintage et contemporain : fauteuils et canapé Carlo de Carli (1954) et Archipelago Table des frères Campana. Galerie 11 Columbia

Jusqu’au 14 juin, la Gate 5 Gallery de Céline Marcato y mène avec « Design Dialogues III » une conversation cultivée entre pièces vintage de l’école moderne italienne et design contemporain.

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT