5 choses à retenir de la Romanian Design week à Bucarest

A côté des grandes design week (Milan, Londres, Paris, Copenhague…), fleurissent dans de nombreuses capitales des événements qui mettent en valeur les créateurs locaux. IDEAT s'est rendu à Bucarest qui célébrait le week-end dernier la fin de sa Romania Design Week. Une manifestation qui a permis de briser un certain nombre de clichés sur le pays…

1/ Le tabouret de berger réinventé par Dragos Motica

RDW17-Chair-1

Figure de proue du nouveau design roumain, Dragos Motica est l’auteur de la lampe Slash (2014), un cylindre de béton que l’on casse soi-même avec une pierre (fournie) pour lui donner sa forme finale. Depuis ce coup d’éclat, il a pris la direction artistique de l’éditeur Ubikubi. Ce jeune label commercialise entre autres son tabouret qui revisite la forme millénaire du tabouret de berger de Valachie (sud de la Roumanie). Un peu comme Charlotte Perriand en son temps dans les Alpes…

dragos-motica

The good concept store La sélection IDEAT