Cassina, un nonagénaire toujours en avance…

Pour ses 80 ans, Cassina, éditeur historique des maestri du design, avait opté pour une commémoration classique : un livre de rétrospective. Dix ans plus tard, il propose une vision de l’avenir de l’habitat. Carrément.

Cassina a 90 ans. L’équipe Cassina a profité de l’occasion pour inviter cinq « experts » à coucher sur le papier leurs réflexions sur la manière dont nous vivrons demain. « Des provocations à la réflexion, explique Gianluca Armento, directeur général de la marque, une anthologie du possible. » A mi-chemin entre l’essai sociologique et le décryptage des tendances…

« 503 Soft Props », une nouvelle collection d’assises modulaires reliées par un tube qui en définit l’espace, une création de Konstantin Grcic pour Cassina.
« 503 Soft Props », une nouvelle collection d’assises modulaires reliées par un tube qui en définit l’espace, une création de Konstantin Grcic pour Cassina. Giuseppe Brancato

Felix Burrichter, éditeur du magazine américain d’architecture Pin-Up, a interviewé pour l’ouvrage le designer Konstantin Grcic (qui vient de signer chez Cassina « 503 Soft Props », une collection modulable très révélatrice du tournant qu’impulse la marque), l’historienne de l’architecture Beatriz Colomina, l’architecte minimaliste berlinois Arno Brandlhuber et l’architecte chinois le plus prometteur de sa génération, Zhao Yang.

5_CASSINA_This-Will-Be-The-Place_Artful-Living©Giuseppe-Brancato

Sur la base de ces réflexions, plusieurs séries de photos ont été produites – de très beaux clichés de Charles Negre notamment –, pour « transposer en images notre ADN », déclare Gianluca Armento, comme autant d’« histoires qui vont enrichir l’enseigne », ajoute Patricia Urquiola, directrice artistique de Cassina depuis deux ans.

6_CASSINA_This-Will-Be-The-Place_Back-To-The-Roots©Giuseppe-Brancato

Sans être à proprement parler futuristes, elles représentent « la maison des personnes sans âge où tous les sens sont provoqués », s’amuse Gianluca en s’arrêtant sur une colonne de pompier pour passer d’un étage à l’autre, soulignant le besoin de gymnastique quotidienne… « Les différents penseurs sollicités ont avancé plusieurs notions. Comme celle de l’ubiquité, qui, dans le domaine domestique, peut se traduire par le fait de travailler couché et de se connecter partout. Elle amène à une réflexion sur les surfaces, qui deviennent intelligentes et interactives, et sur les objets qui nous entourent : la lampe, au-dessus de la table de réunion, ne peut-elle pas devenir aussi la source d’autres services ? » souligne Patricia Urquiola.

4_CASSINA_This-Will-Be-The-Place_Playground©photo_Leonardo-Scotti_artwork_Fausto-Fantinuoli

Elle qui a largement entamé la revisitation stylistique et technique de plusieurs icônes concède que la gestion d’un patrimoine est difficile – 60 % des 300 références du catalogue ont en effet plus de trente ans, dont 40 % sont signées de maestri. « Le passé est là, de toute façon, et on doit entrer dans le futur avec des pieds légers. » Cassina, fidèle au message d’innovation sur lequel elle a construit son système de valeurs, prouve, sous l’égide de sa visionnaire DA, que, plutôt que d’être perçue comme « intemporelle », elle préfère cent fois être « toujours en avance ».

3_CASSINA_This-Will-Be-The-Place_Free-Flow©Giuseppe-Brancato

Le livre This will be the place est en vente sur Amazon et dans une sélection de librairies et concept-stores parisiens (Colette, Artcurial, Bon Marché…), 80 €.

The good concept store La sélection IDEAT