L'Observeur 2018 : le meilleur du design made in France

Depuis 1983, l’APCI (Agence pour la promotion de la Création Industrielle) milite pour un plus grande reconnaissance de l’importance du design dans l’économie française. Elle organise notamment chaque année depuis 1999 un concours baptisé L’Observeur du design, qui met en valeur les efforts des PME comme des grandes entreprises pour mieux intégrer les designers dans les processus d’élaboration de leurs produits.

L’édition 2018 de L’Observeur du design a remis ses étoiles la semaine passée au Centre Pompidou. Trente-cinq projets ont été primés dans différentes catégories de mutation : mutation des usages, mutation écologique, mutations sociétales…  Pour que ces lauréats soient reconnus à leur juste valeur sur tout le territoire français, l’APCI à confié au designer Patrick Jouin le soin de mettre en scène une exposition des 35 gagnants. Viscéralement attaché à l’aspect industriel de la discipline, le designer a créé avec un décor qui rend hommage à des initiatives brillantes dans des secteurs pas forcément ultra sexy comme la recherche biomédicale ou les engins de chantier. Une exposition présentée aux Gobelins avant de parcourir la France durant l’année à venir et prêcher la bonne parole du design thinking.

IDEAT a sélectionné cinq projets qui démontrent que les mentalités hexagonales sont en train d’évoluer.

> Néo-matériau Hay & Husk d’Alexia Venot

Hay-&-Husk-Alexia-Venot

La designer s’est penchée sur la paille et la balle du riz, deux sous-produits de la culture de cette céréale. Grâce au soutien de son école (ENSAD) ainsi que de différents industriels et artisans, elle a mis au point des papiers et textiles recyclables et biodégradables pouvant être utilisés dans la décoration et la mode.


> Luge Gentiane (Akonite) 

LugeGentianeAkonite

Après avoir collaboré avec Hermès ou Bell & Ross, le designer Alexandre Fougéa a relancé une fabrique de skis et skates en banlieue parisienne. Fabriquée à la commande de façon très artisanale, sa luge affiche des courbes essentielles mais un confort de pilotage inégalé grâce à son poids plume, son assise en liège et son guidon habillé de cuir.


> Cabine d’ascenseur Otis Sonic Elevator Experience (OSEE)

OSEE-Otis-Sound-to-Sight

Un trajet en ascenseur, si court soit-il, est rarement une expérience enthousiasmante… Le fabricant Otis s’est donc adressé à l’agence de design sonore Sound to Sight afin qu’elle propose une nouvelle expérience pour les sens. Outre la musique, la lumière a été repensée pour faire oublier le confinement


> Lampe des TGV L’Océane (Ionna Vautrin)

TGV-L'Océane-SNCF-Saguez-&-Partners

La nouvelle ligne TGV Paris-Bordeaux a fait couler beaucoup d’encre lors de son inauguration mais l’intérieur des trains semble faire consensus, notamment la lampe dessinée par Ionna Vautrin et qui permet de travailler ou de lire dans une ambiance lumineuse apaisée dispensée par une lampe qui évoque l’atmosphère domestique tout en se liant aux contraintes d’usage et d’entretien d’un train.


> Guidon connecté Wink Bar (Velco)

Wink-Bar-Smart-Vélo

Dans beaucoup de métropoles, le vélo est devenu le mode de déplacement le plus pratique. A condition de savoir où l’on va, bien sûr… Ce guidon connecté est relié à votre smartphone. Il suffit donc d’y entrer votre destination et d’enfourcher son deux-roues. Le Wink Bar sait où vous allez et il affiche des lumières à gauche ou à droite quand il faut tourner.


Parmi les autres projets primés, on retrouve des têtes connues comme Guillaume Delvigne ou Stéphanie Marin, retrouvez l’ensemble du palmarès ici.

Exposition « Itinérance »,  jusqu’au 11 février 2018 à la Galerie des Gobelins, Paris. Puis du 19 février au 16 mars 2018 à Design Spot, Université Paris Saclay, du 26 mars au 27 avril 2018 à l’INPI de Courbevoie ainsi qu’à Saint-Etienne, Montpellier, Strasbourg….

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT