Noé Duchaufour-Lawrance à mi-chemin entre Belle-Île et Pékin

Après Montblanc, Hermès, Ceccotti ou Saint-Louis, le designer s'associe à ZaoZuo pour la création d'un lit et de deux de canapés.

Invité par Luca Nichetto, directeur artistique de ZaoZuo depuis son lancement en 2015, Noé Duchaufour-Lawrance dévoile cet automne trois nouvelles pièces conçues pour la jeune maison d’édition chinoise. Le canapé Belle-Île ainsi que le sofa et le lit Harp, dont les lignes « discrètes et délicates » incarnent la rencontre entre l’Orient et l’Occident prônée par la marque, positionnée sur le moyen-haut de gamme, à travers ses collections.

La sobriété des lignes tisse un lien entre Orient et Occident.
La sobriété des lignes tisse un lien entre Orient et Occident. Zaozuo

Un mélange des cultures forcément inspirant pour le designer français, habitué à « connecter des mondes éloignés » selon Luca Nichetto, la nouvelle étoile du design italien qui est également un ami de longue date. Dans une récente interview donnée à un confrère italien, Noé Duchaufour-Lawrence révèle d’ailleurs s’inspirer des « deux faces de l’univers : une surface courbe et des lignes droites, une masse solide et une coquille vide, la douceur et la solidité, l’interne et l’externe ».

Le canapé « Belle-Île » se décline dans une version fauteuil. A partir de 640 €.
Le canapé « Belle-Île » se décline dans une version fauteuil. A partir de 640 €. Zaozuo

Attiré par les oppositions, il imagine alors une collection à la fois « accueillante et protectrice » afin d’offrir le choix d’« embrasser le monde ou de s’en distancier ». Avec Belle-Île, le designer de 42 ans rend d’abord hommage à son monde à lui, celui de ses souvenirs d’enfance sur la plus bucolique des îles bretonnes. Une enclave naturelle qui lui donne l’idée d’un « nid où se relaxer », abrité par un dossier qui se courbe et se prolonge en accoudoir pour plus de confort et de convivialité.

La structure du mobilier « Harp » enveloppe le lit ou les coussins du canapé pour créer une atmosphère chaleureuse.
La structure du mobilier « Harp » enveloppe le lit ou les coussins du canapé pour créer une atmosphère chaleureuse. Zaozuo
Sur les cotés du lit, la structure se décolle pour accueillir une tablette d’appoint. A partir de 1 664 €.
Sur les cotés du lit, la structure se décolle pour accueillir une tablette d’appoint. A partir de 1 664 €. Zaozuo

« Un sentiment de protection » aussi exprimé à travers la structure du mobilier Harp. Détourné des claustras, « un motif d’espaces positifs et négatifs » enveloppe le lit et le canapé mais sans jamais oppresser grâce à la douceur de ses lignes et du frêne. Un matériau durable et naturel, allié à des formes minimales pour donner vie à une collection intemporelle mais uniquement présentée, pour l’instant, au sein des deux showrooms de la marque situés à Pékin et Shanghai. Néanmoins, ceux qui ont la chance de parler le mandarin peuvent toujours passer leur commande sur le site de ZaoZuo.

Inspirée des claustras, la structure évoque les cordes d’une harpe. A partir de 2 560 €.
Inspirée des claustras, la structure évoque les cordes d’une harpe. A partir de 2 560 €. Zaozuo

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT