Quand Sebastian Herkner revisite une icône du XIXe siècle

Prolifique, le designer Sebastian Herkner dévoile chez Thonet la chaise « 118 ». Une réinterprétation des savoir-faire accumulés par le fabricant allemand, spécialisé dans le cintrage du bois massif depuis près de deux cents ans.

En ce début d’année 2018, Sebastian Herkner est sur tous les fronts avec de nouvelles créations. Outre son luminaire pour Fürstenberg, ses tabourets pour Pulpo, un chariot pour Schönbuch et un fauteuil pour Wittmann (ouf !), le designer signe également la chaise 118 pour Thonet. Tout juste présentée à la foire de Cologne, elle renoue avec l’héritage du fabricant allemand en s’inspirant du modèle 214, imaginé en 1859 par son fondateur Michael Thonet à partir du minimum d’éléments possible.

La chaise « 118 », une relecture contemporaine de la philosophie Thonet.
La chaise « 118 », une relecture contemporaine de la philosophie Thonet. Thonet

Comme son aïeule, la 118 se compose d’un cadre courbé, réalisé d’un seul tenant et tendu d’un cannage viennois fait main. Un matériau traditionnel qui apporte une touche raffinée à la structure en hêtre, supportée par des pieds en fer à cheval qui reprennent la forme de l’assise et maintiennent un dossier aux lignes archétypales. Des éléments aussi simples qu’élégants pour conférer à la chaise une sobriété à l’épreuve du temps et des tendances.

Proposée en option avec une assise en auge (comprenez creusée…), la chaise « 118 », ici en hêtre naturel, dispose également d’une multitude de finitions.
Proposée en option avec une assise en auge (comprenez creusée…), la chaise « 118 », ici en hêtre naturel, dispose également d’une multitude de finitions. Thonet

Surnommée « chaise d’Offenbach » par Sebastian Herkner, en hommage à sa ville natale et en référence à la « chaise francfortoise », l’autre best-seller de Thonet édité à partir des années 1930, 118 multiplie les références historiques tout en s’adaptant à l’esthétique des résidences et restaurants contemporains grâce à la simplicité de son design, presque minimaliste. Une polyvalence qui démontre la vivacité, toujours actuelle, de l’entreprise fondée en 1819 qui s’apprête à célébrer son bicentenaire…

The good concept store La sélection IDEAT