Les master class vénitiennes de Toscani et Stourdzé

Vous le reconnaissez ? Le photographe star de Benetton Oliviero Toscani a présenté avec Sam Stourdzé, le directeur des Rencontres d'Arles, leur projet commun de master class à Venise, du 16 février au 5 mars. Alliant la force créative du premier à la maîtrise logistique du second, ce programme promet de belles rencontres basées sur l’expérience de la pratique.

« Mais pourquoi l’Italie n’a-t-elle pas de festival de photographie digne de ce nom ? », (s’é)tonne Oliviero Toscani. Le photographe star des campagnes-chocs pour Benetton dans les années 90, aux côtés du directeur des Rencontres d’Arles, Sam Stourdzé, enchaîne en souriant : « Venise voulait se positionner sur la photo. Et je me suis dit qu’il n’y avait que des Français pour nous aider à organiser ce projet. »

Oliviero Toscani, le photographe star des campagnes-chocs de Benetton.
Oliviero Toscani, le photographe star des campagnes-chocs de Benetton. Stefano Beggiato

Sur le modèle des workshops dont le principe est celui d’une immersion totale – qui ont lieu toute l’année à Arles sous la responsabilité pédagogique de Fabrice Courtiel –, Toscani, passant humblement sous silence sa propre initiative des « Neverendingphotomaster-class » dans l’Italie tout entière, propose 50 master class avec les plus grands photographes du moment, sur l’île de San Servolo. Cet ancien hospice, à quelques minutes des Giardini, va héberger durant trois semaines 400 amateurs qui se seront inscrits à l’un des programmes chapeautés par des maestros, parmi lesquels Peter Lindbergh, Claudine Doury et même nos amis les Formento+Formento…

L’île de San Servolo, dans la lagune de Venise.
L’île de San Servolo, dans la lagune de Venise. Gaspar Matheron

Toscani lui-même, roi de la controverse qui n’a rien perdu de son énergie (il a repris la direction artistique de Benetton en y accolant la Fabrica, son laboratoire de création de Trévise, et prévoit même de relancer sa formidable revue Colors), propose une master class sur le thème « Venise à vendre ». Car, bien entendu, les thèmes de ces stages tirent parti de l’incroyable site qui les accueille : « corps et statuaire », « peinture classique et photo », « le palais vénitien »…

Sam Stourdzé, directeur des Rencontres d’Arles.
Sam Stourdzé, directeur des Rencontres d’Arles. Stéphane Lavoué

Un cycle de conférences données par Yann Arthus-Bertrand, Peter Knapp, Jean-Marie Périer et Oliviero Toscani sera l’occasion pour les participants de dialoguer avec ces intervenants d’exception. Pas d’exposition « compte rendu » mais une expérience qui permet « d’apprendre à vraiment s’exprimer à travers l’image » car, comme le rappelle Toscani : « Tout le monde peut faire de belles photos aujourd’hui. Mais être photographe, c’est être un auteur. »

Stages en demi-pension. 4 jours, de 890 € à 1 200 € ; 6 jours, de 1 400 € à 1 900 € (dortoirs ou chambres individuelles).
Inscriptions sur Venezia-photo.com

The Good Spots Destination Venise

The good concept store La sélection IDEAT