Top décorateurs 2018 : Rodolphe Parente déplace les codes

Un sens unique du détail, des matériaux et de la couleur, une solide connaissance de l’histoire du design acquise aux Arts déco de Strasbourg et à l’Ecal (Lausanne)… Rodolphe Parente détourne matières et motifs dans des projets aux accents pop. De la boutique parisienne By Terry au concept-store A propos à Hambourg, il s’inscrit dans la grande tradition des ensembliers français tout en injectant joie et élégance dans chacune de ses réalisations. Interview.

Un designer ?
Maria Pergay pour son travail d’exploration des matières dans une lecture post-moderne. Elle a déplacé la matière industrielle qu’est l’Inox vers le champ domestique.

Au premier plan, les tabourets « Vague » de Maria Pergay (1968) exposés en 2016 par la galerie Jousse Entreprise lors de Design Miami.
Au premier plan, les tabourets « Vague » de Maria Pergay (1968) exposés en 2016 par la galerie Jousse Entreprise lors de Design Miami. Jousse Entreprise

Une ville ?
La flamboyante décadence de Palerme. La richesse, la beauté y sont cachées derrière le décati, le repoussant. Le palais Abatellis, réaménagé par Carlo Scarpa, est un joyau.

Un hôtel ?
Le Parco dei Principi, à Sorrente, de Gio Ponti. Il évoque une attitude, une élégance et une époque, sans être daté. Il est porté par une intelligence de mise en œuvre des matériaux et par cette vue incroyable sur la baie de Naples. On est suspendu dans le temps et sur l’eau tant cet hôtel synthétise la rencontre du ciel et de la mer.

Le Parco dei Principi, conçu en 1962 par Gio Ponti.
Le Parco dei Principi, conçu en 1962 par Gio Ponti. Hotel Parco dei Principi

Un artiste ?
J’ai invité l’artiste Marlène Mocquet à créer une œuvre pour mon projet de laverie chic pour une expo récente. J’adore l’idée de double lecture qu’elle développe dans son travail. Elle invite le spectateur à se plonger dans ses univers intrigants.

Une laverie métal pop d’un chic tout à fait nouveau à l’exposition « L’art de la matière » (édition 2017, la huitième d’AD Intérieurs).
Une laverie métal pop d’un chic tout à fait nouveau à l’exposition « L’art de la matière » (édition 2017, la huitième d’AD Intérieurs). Claire Israel

Un fleuriste ?
Debeaulieu (IXe), mais ce n’est pas un fleuriste, plutôt un artiste impressionniste !

The good concept store La sélection IDEAT