Interview : Pascal Allaman, le poète contemporain

Pascal Allaman porte sur le passé un regard respectueux. Qu'il s'attelle à un un intérieur XVIIIe ou contemporain, il rénove et décore avec la même passion, qu’il décline dans une subtile palette pastel ponctuée de touches de couleurs vives. Une approche très personnelle, nourrie de sa passion pour les métiers d’art. Le créateur des hôtels parisiens Le Bel Ami (VIe) et le Montalembert (VIIe) s'est confié à IDEAT.

Une artiste ?
Sophie Calle pour son travail très sensible et atypique, comme celui qu’elle avait réalisé pour une banque sur la base de films de vidéosurveillance, après avoir passé deux ans à collecter les documents et décrété ne pas savoir qu’en faire.

Dans cet appartement privé, les grands designers sont convoqués : Rietveld, les Eames… Un bel exemple de palette pastel bousculée par une touche de couleur vive.
Dans cet appartement privé, les grands designers sont convoqués : Rietveld, les Eames… Un bel exemple de palette pastel bousculée par une touche de couleur vive. DR

Un fleuriste ?
Stéphane Chapelle, rue de Richelieu, à Paris (Ier), pour ses renoncules et ses pivoines. Sa boutique ressemble à un petit atelier provençal.

Une marque de prêt-à-porter ?
Dries Van Noten. J’aime son travail sur les motifs, le dosage entre les styles militaire, sportswear et chic. La boutique du quai Malaquais (VIe), conçue comme un cabinet de curiosités, constitue déjà à elle seule un univers.

Au Montalembert, un hôtel du VIIe arrondissement parisien, Pascal Allaman s’est occupé de l’architecture intérieure et de la décoration, y compris la création du mobilier des chambres et du restaurant.
Au Montalembert, un hôtel du VIIe arrondissement parisien, Pascal Allaman s’est occupé de l’architecture intérieure et de la décoration, y compris la création du mobilier des chambres et du restaurant. DR

Un architecte ?
Geoffrey Bawa (1919-2003), découvert lors d’un voyage au Sri Lanka. J’ai eu un coup de foudre pour son architecture forte, respectueuse de la nature : pour la Jetwing Lighthouse, à Galle, pour l’hôtel Heritance Kandalama et pour sa maison, à Lunuganga, devenue une fondation.

Un livre ?
Jours barbares de William Finnegan. Sa description de la Californie me rappelle mes premiers voyages aux États-Unis, l’ambiance surf de la plage La Jolla Shores, à San Diego.

Le Cotton House, un hôtel de l’île Moustique.
Le Cotton House, un hôtel de l’île Moustique. DR

Un spectacle ?
Un concert de Beethoven à la Philharmonie de Paris, en octobre 2017, avec le violoncelliste Gautier Capuçon, 36 ans, et le chef d’orchestre du Gewandhaus de Leipzig, Herbert Blomstedt, 90 ans. Une émotion inoubliable.

Un film ?
Le Mépris, de Jean-Luc Godard, pour la villa Malaparte, à Capri, son architecture unique, intemporelle, visionnaire.

Le bar du Montalembert.
Le bar du Montalembert.

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT