Déjanté et arty : Le Moscou d'Alicia Knock

Conservatrice au Centre Pompidou, Alicia Knock a vécu à Moscou, où elle est passée par le National Centre for Contemporary Art. Elle nourrit une passion telle pour la capitale russe qu’elle favorise activement la visibilité d’artistes russes et d’Europe centrale dans le musée parisien. Pour IDEAT, elle livre ses spots moscovites.

Un musée pour découvrir l’art russe ?
La galerie New Tretyakov qui expose des chefs-d’œuvre de l’avant-garde russe comme les œuvres néoprimitives de Natalia Gontcharova ou le byzantino-futurisme de l’Ukrainien David Bourliouk, peintre singulier resté dans l’ombre de Chagall.

L’entrée de la galerie New Tretyakov.
L’entrée de la galerie New Tretyakov. DR

Où découvrir l’art contemporain ?
Au Garage, un lieu majeur qui fait un vrai travail local sur les fonds d’archives et qui est en même temps une vitrine de l’art international. Ce modèle institutionnel à plusieurs vitesses, médiatique et soucieux de la recherche, est très intéressant.

Une galerie ?
Winzavod, une ancienne usine d’embouteillage de vin devenue un hub de galeries. C’est un lieu d’exposition et de rassemblement extrêmement dynamique.

Un endroit caché de Moscou ?
Le musée littéraire d’Andreï Biély, poète symboliste et théosophe qui a conçu une poésie sonore et plastique à la frontière du dessin, comme ses fameuses « lignes de vie ». Son appartement donne à voir cette recherche d’une grande radicalité au cœur du quartier très touristique de l’Arbat, à proximité du mur de graffiti à l’effigie de la star du rock défunte Viktor Tsoi !

Sur la rive gauche de la Yaouza, le monastère Andronikov, fondé en 1360.
Sur la rive gauche de la Yaouza, le monastère Andronikov, fondé en 1360. DR

L’endroit dont vous ne vous lassez pas ?
Le monastère Andronikov, où résida Andreï Roublev. Ce peintre d’icônes, immortalisé au cinéma par Tarkovski, a vécu dans ce petit monastère immaculé et d’une très grande poésie. J’ai toujours la tentation de faire un petit pèlerinage là-bas. C’est intimiste, moins orthodoxe flamboyant que d’habitude, mais très habité.

Votre quartier fétiche ?
Pour une sortie culturelle branchée, Krasny Oktyabr, une presqu’île sur laquelle était autrefois installée une ancienne usine de chocolat reconvertie en projets artistiques. J’aime notamment le Strelka Institute et son bar animé qui offre une vue sublime sur la cathédrale Saint-Sauveur.

Juste en face de la cathédrale Saint-Sauveur, la terrasse du Strelska Institute.
Juste en face de la cathédrale Saint-Sauveur, la terrasse du Strelska Institute. Tous droits réservés

Pour une échappée hors de la ville ?
Une escapade à Nikola-Lenivets, un projet rural et artistique découvert lors d’un festival. Pour une vraie aventure, partir vers Kazan et visiter l’improbable musée de la langue tatare. C’est le centre religieux de la Russie musulmane, orientale et mythique, conquise par Ivan le Terrible…

Autrefois abandonné, le village de Nikola-Lenivets constitue aujourd’hui un gigantesque espace d’exposition en plein air.
Autrefois abandonné, le village de Nikola-Lenivets constitue aujourd’hui un gigantesque espace d’exposition en plein air. DR

Un bâtiment emblématique ?
Latelier de Constantin Melnikov, un extraordinaire manifeste constructiviste. Mais j’adore aussi le Centre panrusse des expositions (VDNKh), devenu un parc d’attractions où survit un monde soviétique de pacotille. À voir notamment, l’invraisemblable pavillon géorgien !

Construit entre 1934 et 1954, le Centre panrusse des expositions s’étend sur près de 300 hectares.
Construit entre 1934 et 1954, le Centre panrusse des expositions s’étend sur près de 300 hectares. DR

Une artiste ?
Irina Korina capte une sorte de poésie urbaine. J’aime sa pratique photographique quotidienne dans laquelle elle fixe avec ironie et sensibilité le monde postsoviétique. Elle développe en flânant un portrait continu de la ville qu’elle traduit en installations : les matériaux de fortune prélevés dans la rue deviennent le point de départ d’une nouvelle écologie urbaine et plastique.

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT