Pour Swarovski, trois designers réinventent le cristal

Grâce au regard innovant de nouveaux talents, la maison Swarovski invente de nouveaux champs d'application pour le cristal, tant au niveau de la forme que de ses usages.

Technologique ou psycho-actif, le cristal se réinvente. Le géant autrichien Swarovski vient de révéler les vainqueurs de son concours annuel, sélectionnés dans le monde entier pour leur approche innovante du « smart living ». A la recherche de nouvelles applications domestiques pour ce matériau trop souvent cantonné aux bijoux, les designers récompensés ont su convaincre le jury grâce à leur approche résolument futuriste.

Les trois lauréats du Designers of the Future Award.
Les trois lauréats du Designers of the Future Award.

Spécialisé dans la robotique, le Néerlandais Frank Kolkman propose une nouvelle expérience immersive avec une « machine à rêves » qui exploite les possibilités de la neurobiologie. En générant des motifs sonores et lumineux à l’aide de cristaux, celle-ci est censée agir sur les ondes thêta et alpha du cerveau afin de favoriser un profond état de relaxation et débarrasser chacun de ses tracas du quotidien.

Frank Kolkman.
Frank Kolkman. Swarovski

Déjà habitués à présenter leurs créations au PAD de Paris et Londres comme à la Design Parade de Hyères, Bernadette Deddens et Tetsuo Mukai ont décroché un award en détournant le savoir-faire de Swarovski en matière de taille des cristaux. Soigneusement sculptées, leurs surfaces accentuent les variations de couleurs typiques du cristal, afin de conférer une nouvelle âme aux objets les plus communs, des écrans aux luminaires.

Tetsuo Mukai, associé à Bernadette Deddens au sein de l’agence Study O Portable.
Tetsuo Mukai, associé à Bernadette Deddens au sein de l’agence Study O Portable. Swarovski

Enfin, le co-fondateur du studio Takram, Yosuke Ushigome, a pensé le cristal comme une nouvelle interface entre l’homme et l’intelligence artificielle. A rebours des enceintes connectées à commande vocale, notamment celles développées par Google ou Amazon pour nous seconder dans nos tâches domestiques, ce spécialiste des nouvelles technologies préfère miser sur la sensualité de la matière pour créer une relation tactile, à la fois instinctive et familière avec les objets électroniques.

Yosuke Ushigome.
Yosuke Ushigome. Swarovski

Des approches aussi poétiques que techniques à découvrir à l’occasion du festival Design Miami/Basel qui ouvrira ses portes à Bâle du 12 au 17 juin prochain.

Thématiques associées

The Good Spots Destination Bâle

The good concept store La sélection IDEAT