Fabrice Gousset courtesy galerie Kreo

Expo : Avec Volumes, Konstantin Grcic magnifie la pierre de Savoie

Konstantin Grcic a pensé pour la galerie parisienne Kreo un ensemble de pièces sculptées à la main dans la pierre de Savoie. Pour IDEAT, il explique pourquoi il s'est échappé du design industriel…

Cette semaine, la galerie Kreo dévoilait « Volumes », une exposition dédiée à Konstantin Grcic (jusqu’au 21 septembre), « un homme terriblement sincère et terriblement honnête », selon les mots de Clémence Krzentowski, à la tête de la galerie avec son époux Didier. Le couple collabore depuis quatorze ans avec le designer allemand, qui décrypte pour IDEAT cette collection en pierre de Savoie, à la fois austère et sensuelle, ludique et rigoureuse…


Konstantin Grcic.
Konstantin Grcic. DR

Votre collection « Volumes » se situe à la frontière de l’art et du design. Avez-vous dessiné des sculptures ou du mobilier ?
J’ai imaginé une collection chargée d’un fort pouvoir d’abstraction, mais basée sur des éléments extrêmement concrets. Je me suis inspiré d’escaliers, d’un bout de mur… Des références à un ensemble de détails fonctionnels et décoratifs qui existent dans notre quotidien. Au fond, il ne s’agit absolument pas de sculptures mais bien d’objets fonctionnels.

La collection Volumes de Konstantin Grcic dans la galerie parisienne Kreo.
La collection Volumes de Konstantin Grcic dans la galerie parisienne Kreo. Fabrice Gousset courtesy galerie Kreo

Les pièces, très lourdes, semblent pourtant d’une grande légèreté ?
Plus j’avançais sur cette famille, plus j’ai compris qu’elle était pétrie de contradictions… Par exemple, ces pièces très géométriques, formées majoritairement d’angles droits, ont été taillées à la main et non à la machine. La texture granuleuse très brute est en réalité le résultat d’un sablage, la pierre de Savoie ne possédant pas naturellement cet aspect. De même, ces pièces très lourdes, très délicates à déplacer, ressemblent à des briques d’enfant que l’on aurait envie de manipuler.

Vous êtes un fidèle de la galerie Kreo, n’est-ce pas là aussi une contradiction, vous qui êtes plutôt un designer industriel ?
Mon travail se situe essentiellement à l’extérieur des galeries, mais le travail avec Kreo est très important pour moi car cette possibilité d’expérimenter que m’offrent Didier et Clémence me donne une liberté que l’industrie ne me permet pas. Par exemple, c’est la première fois que je sculpte, que je creuse dans un élément pour composer des pièces. L’industrie du meuble est très conservatrice et, à la limite, ils verront ce projet comme une provocation de ma part !

La collection Volumes magnifie la pierre de Savoie.
La collection Volumes magnifie la pierre de Savoie. Fabrice Gousset courtesy galerie Kreo

Exposition « Volumes » de Konstantin Grcic, jusqu’au 10 septembre à la galerie Kreo. 31, rue Dauphine 75006 Paris. Tel. : 01 53 10 23 00.

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT