Le Domaine de Peyrassol met la sculpture au grand air

En Provence, des œuvres d'Ugo Rondidone, Felice Varini, Ulrich Rückriem et Joana Vasconcelos complètent désormais la collection de sculptures du parc de Peyrassol.

Au milieu des vignes, des chênes et des oliveraies du domaine de Peyrassol, des sculptures signées Arman, César, Lee Ufan ou Wim Delvoye côtoient depuis le printemps les nouvelles acquisitions de la Commanderie. Réunissant déjà une cinquantaine de pièces, ce musée à ciel ouvert vient d’agrandir sa collection avec quatre œuvres aussi éclectiques que prestigieuses, de l’onirisme d’Ugo Rondidone et Joana Vasconcelos à la géométrie poétique de Felice Varini et Ulrich Rückriem.

A coté de sa collection d’art contemporain, le domaine cultive 100 hectares de vigne.
A coté de sa collection d’art contemporain, le domaine cultive 100 hectares de vigne. Goussard 25

A l’entrée du domaine de 950 hectares, une sculpture d’Ugo Rondinone s’élève au cœur d’une rangée d’oliviers qui dialoguent avec leur congénère deux fois millénaire, désormais coulé dans de l’aluminium et recouvert de blanc. Réalisé à la suite d’une série initiée en 2006, l’oeuvre symbolise une méditation sur le temps et la nature. Une réflexion emblématique de l’artiste suisse qui a logiquement séduit Philippe Austruy et Valérie Bach, en quête d’une symbiose entre l’art contemporain et les paysages du Massif des Maures depuis qu’ils sont devenus propriétaires des lieux en 2001.

« Flower Moon », l’olivier d’Ugo Rondinone, fait référence à la pleine lune de mai.
« Flower Moon », l’olivier d’Ugo Rondinone, fait référence à la pleine lune de mai. Goussard 25

Présenté par le Centre Pompidou comme « la figure la plus significative de la sculpture géométrique en Allemagne », Ulrich Rückriem expose quant à lui une œuvre monolithique, dans la lignée de son vocabulaire minimaliste élaboré à la fin des années 1960. Un style à l’opposé de l’univers baroque de Joana Vasconcelos qui signe pour l’occasion une œuvre originale. Baptisée Senhor Vino (Monsieur Vin), sa cage en fer forgé évoque les anciennes barriques destinées à la conservation du vin. Une manière de s’inscrire dans l’histoire viticole du site qui n’est pas sans rappeler une de ses jarres disproportionnées, exposée en 2012 dans les jardins du château de Versailles.

En plus de ses sculptures, le domaine s’est offert une œuvre in situ de Felice Varini.
En plus de ses sculptures, le domaine s’est offert une œuvre in situ de Felice Varini. André Morin

Après avoir assailli le château de Carcassone, les anamorphoses de Felice Varini illuminent désormais la charpente en bois du chais. Visibles d’un seul et unique point de vue, ses Disques dans un triangle jouent avec la volumétrie de la pièce, et apportent une spectaculaire touche contemporaine à ce domaine fondé au XIIIe siècle. Récemment équipée d’une extension en acier Corten, la Commanderie de Peyrassol s’apprête maintenant à en profiter tout l’été, pour y présenter une exposition consacrée à la sculpture belge.

En surplomb au-dessus des vignes, le chais accueille des événements privés et professionnels.
En surplomb au-dessus des vignes, le chais accueille des événements privés et professionnels. André Morin

> Commanderie de Peyrassol. RN 7, 83340 Flassans-sur-Issole. Tél. : 04 94 69 71 02.
> Exposition « Surfaces à face(s) », du 6 juillet au 30 septembre 2018.

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT